(Toronto) Le camp estival s’est amorcé doucement au Rogers Centre pour les Blue Jays de Toronto, lundi, alors que la plupart de l’équipe était rentrée au bercail d’un vol nolisé de la Floride, la veille.

Gregory Strong
La Presse canadienne

Plusieurs joueurs étaient toujours à Dunedin cependant, après qu’un autre test positif à la COVID-19 aurait été détecté chez les Jays.

L’équipe n’a pas voulu confirmer l’information, qui a d’abord été rapportée par ESPN avant d’être reprise par plusieurs médias. USA Today a affirmé que 12 Jays étaient restés au complexe d’entraînement de Dunedin.

Ces derniers développements surviennent près de deux semaines après que plusieurs joueurs et membres du personnel des Jays eurent subi des tests positifs, entraînant la fermeture des installations de Dunedin. Le personnel du complexe d’entraînement a ensuite subi des tests répondant au protocole mis de l’avant par les Jays et la MLB.

Les joueurs doivent subir deux tests négatifs avant de participer au camp estival. L’équipe n’a pas voulu confirmer combien de joueurs se trouvent à Toronto, mais a précisé qu’un deuxième vol nolisé est prévu pour plus tard cette semaine.

La seule équipe canadienne du Baseball majeur a obtenu une permission spéciale du gouvernement fédéral et des autorités sanitaires la semaine dernière afin de s’entraîner au stade du centre-ville.

Les joueurs les membres du personnel seront isolés de la population dans une bulle constituée du Rogers Centre et de l’hôtel qui y est rattaché.

Les Blue Jays n’ont toujours pas indiqué quand les séances d’entraînement seront lancées au stade, qui n’était pas accessible aux médias lundi.

Le calendrier de 60 matchs du baseball majeur, qui commence le 23 juillet, a par ailleurs été dévoilé lundi soir. En lever de rideau (le 23 juillet) : Yankees-Nationals, puis Giants-Dodgers.

Les Blue Jays vont amorcer la campagne à St. Petersburg le 24 juillet à 18 h 40, face aux Rays de Tampa Bay.

Après trois matchs au Tropicana Dome et deux à Washington, les Jays vont livrer un premier match à domicile le 29 juillet, contre les Nationals.

Les Blue Jays vont aussi jouer à Atlanta, Boston, Baltimore, Miami, au Yankee Stadium et à Philadelphie, dans cet ordre.

Ils vont aussi recevoir Philadelphie, Miami, Tampa Bay, Boston, Baltimore, les deux clubs new-yorkais et Baltimore, dans cet ordre.

Le club torontois va conclure la saison avec sept matchs de suite à la maison ; le dernier match sera présenté le 27 septembre, face aux Orioles.

La plupart des équipes devraient jouer dans leur stade respectif, mais les Blue Jays auront un obstacle de plus avec lequel négocier, en raison de la frontière et de la quarantaine imposée pendant la pandémie de COVID-19.

L’équipe espère jouer ses matchs locaux à Toronto, mais cela n’est pas finalisé.

Les Jays devraient tenir un appel-conférence avec le gérant Charlie Montoyo mardi, en après-midi. On croit que le Rogers Centre sera accessible aux médias à partir de mercredi.

Le président des Jays, Mark Shapiro, a récemment déclaré qu’il s’attend « à un nombre important de tests positifs » en raison du plus grand nombre de tests effectués.

« Ça fera partie de la transition, tandis que nous tentons de créer un environnement fermé autour de nos joueurs », a-t-il dit au cours d’une téléconférence, le 26 juin.

Il y a eu une hausse importante des cas de COVID-19 aux États-Unis au cours des dernières semaines, dont des chiffres inquiétants en Floride. L’État a rapporté 6336 cas confirmés lundi, contre 154 en Ontario.

Les Blue Jays ont compilé une fiche de 12-6 dans la Ligue des Pamplemousses, interrompues à la mi-mars. Ils ont terminé la saison 2019 avec une fiche de 67-95.