Une partisane qui a été atteinte par une fausse balle derrière le marbre pendant un match de baseball des Red Sox de Boston à Fenway Park, l'an dernier, intente une poursuite à l'endroit du propriétaire principal de l'équipe.

Publié le 28 août 2015
ASSOCIATED PRESS

Stephanie Taubin, de Brookline, au Massachusetts, relate dans la poursuite déposée contre John Henry, mercredi, qu'elle était assise dans une loge derrière le marbre quand elle a reçu une balle au visage. Elle prétend que la balle est passée dans un espace habituellement protégé par une vitre, mais que la vitre avait été retirée pour des rénovations.

Dans la requête, Taubin mentionne qu'elle a subi des lacérations au visage et des séquelles neurologiques. Elle réclame des dommages qui n'ont pas été précisés.

Les Red Sox ont indiqué au Boston Globe que l'organisation n'avait pas pris connaissance des détails de la poursuite et que, conséquemment, elle n'émettra aucun commentaire. L'équipe a rappelé que la sécurité des spectateurs demeure sa priorité. Henry est également le propriétaire du Globe.