Bonne nouvelle pour Mylène Paquette: malgré les blessures des derniers jours, elle est en bonne santé et son état n'inspire aucune crainte.

Publié le 13 nov. 2013
Jean-Philippe Arcand LA PRESSE

Rappelons que quelques jours avant d'atteindre sa destination de Lorient, en France, Mylène a notamment subi un choc à la tête et d'une intoxication au monoxyde de carbone à la suite de violentes tempêtes qui ont déferlé sur son embarcation, ce qui a entre autres occasionné chez elle des nausées et des étourdissements.

Elle a également souffert d'une infection urinaire dans les derniers instants de son périple, en plus de se brûler légèrement aux mains en brandissant des fusées éclairantes alors qu'elle faisait son entrée dans le port de Lorient.

Le médecin l'ayant évaluée à son arrivée a fait savoir qu'il n'y avait «pas d'inquiétudes» par rapport à sa santé, a expliqué mercredi la relationniste de Mylène, Dominique Ladouceur, lorsque jointe par La Presse en France. Elle doit d'ailleurs le rencontrer de nouveau à 10h jeudi matin, heure de France (4h au Québec).

Partie d'Halifax le 6 juillet, Mylène Paquette a traversé l'Atlantique Nord en solo et à la rame pendant 129 jours, avant de terminer sa route mardi. Elle est du même coup devenue la première Nord-Américaine à réussir un tel exploit.