(Tokyo) La styliste japonaise Hanae Mori, connue pour ses élégants motifs de papillons, pour les modes qu’elle a inspirées au cinéma et la robe de mariée de l’impératrice du Japon, est décédée à l’âge de 96 ans. Elle est morte chez elle à Tokyo le 11 août, quelques jours après avoir eu une légère fièvre, selon son bureau. La cause de son décès n’a pas été précisée.

Publié le 18 août
Yuri Kageyama Associated Press

Personnalité de la haute couture, Mori symbolisait la montée du Japon en tant que nation moderne et de la femme au travail.

L’impératrice Masako portait une robe de mariée Hanae Mori ornée de motifs de pétales de rose lorsqu’elle épousa l’empereur Naruhito, alors prince héritier, en 1993.

Mori a également conçu des uniformes pour les agents de bord, les employés de banque, les étudiants du secondaire et l’équipe japonaise aux Jeux olympiques de Barcelone. Les uniformes n’étaient pas flamboyants comme ce que portaient ses mannequins sous les feux de la rampe, mais ils étaient de bon goût, professionnels et appropriés à leurs rôles.

Avec sa devise : « Vous vous sentez bien, peu importe où vous les portez », Mori voulait donner confiance et dignité à ceux qui portaient ses créations. Ses parapluies et foulards, souvent ornés de papillons colorés, étaient un symbole de la femme de carrière.

Hanae Mori a ouvert son studio en 1951 et a été une pionnière d’une génération de designers japonais de premier plan dans l’industrie de la mode. Son premier spectacle à New York, tenu en 1965, a été acclamé sous le titre East meets West.

Elle a ouvert son studio parisien en 1977 et a construit une entreprise internationale qui s’étend de la mode aux parfums, aux sacs à main et à l’édition.

Réputée pour infuser des éléments japonais inspirés par le kimono, Mori a conçu des costumes pour des centaines de films japonais, dans les années 1950 et 1960. Elle a habillé des actrices vedettes comme Mie Kitahara, Sayuri Yoshinaga et Shima Iwashita, dans certaines des pièces cinématographiques les plus renommées de l’époque.

Les costumes élaborés qu’elle a conçus pour la chanteuse Hibari Misora sont également bien connus des amateurs de mode. Elle a également conçu pour l’opéra, dont Madame Butterfly à Milan en 1985, et le théâtre Noh. En 2002, Hanae Mori a reçu la Légion d’honneur du gouvernement français.

Elle laisse dans le deuil deux fils, qui ont leur propre entreprise, une fille, sept petits-enfants et plusieurs arrière-petits-enfants, selon le bureau de Hanae Mori. Son mari Ken Mori est décédé en 1996. Ses petits-enfants Izumi Mori et Hikari Mori sont des mannequins.

Un service funèbre privé a eu lieu avec la famille. Un service commémoratif public pourrait avoir lieu, mais les détails sont incertains.