(Paris) Paris envahi de vampires : le duo de Néerlandais Viktor & Rolf a rendu hommage mercredi au film Nosferatu du cinéaste allemand Friedrich-Wilhelm Murnau sorti il y a cent ans, dans leur défilé haute couture plein d’humour.

Publié le 26 janvier
Agence France-Presse

Dracula, le roman dont est tiré le film muet allemand, « est un symbole si puissant de la peur dans la société, de la peur du changement. Cela semble très approprié pour le moment où nous vivons », a déclaré à l’AFP Rolf Snoeren, l’un des deux créateurs du duo, à la fin du défilé.

Les couturiers ont choisi le théâtre de Chaillot, un palais Art déco aux longues colonnes et aux dorures, pour faire défiler des femmes aux épaules exagérément hautes et aux ongles très longs, créant un effet comique.

  • « Nous avons utilisé une silhouette que nous avons créée en 1993. C’est une silhouette aux épaules très hautes, très représentative de cet archétype d’image intimidante », a ajouté Rolf Snoeren, l’un des créateurs du duo.

    PHOTO GEOFFROY VAN DER HASSELT, AGENCE FRANCE-PRESSE

    « Nous avons utilisé une silhouette que nous avons créée en 1993. C’est une silhouette aux épaules très hautes, très représentative de cet archétype d’image intimidante », a ajouté Rolf Snoeren, l’un des créateurs du duo.

  • Les couturiers ont choisi le théâtre de Chaillot, un palais Art déco aux longues colonnes et aux dorures, pour faire défiler des femmes aux épaules exagérément hautes et aux ongles très longs, créant un effet comique.

    PHOTO GEOFFROY VAN DER HASSELT, AGENCE FRANCE-PRESSE

    Les couturiers ont choisi le théâtre de Chaillot, un palais Art déco aux longues colonnes et aux dorures, pour faire défiler des femmes aux épaules exagérément hautes et aux ongles très longs, créant un effet comique.

  • Viktor & Rolf, qui fêteront 25  ans sur les podiums parisiens l’année prochaine, sont des habitués des défilés-messages avec une forte signature visuelle.

    PHOTO GEOFFROY VAN DER HASSELT, AGENCE FRANCE-PRESSE

    Viktor & Rolf, qui fêteront 25  ans sur les podiums parisiens l’année prochaine, sont des habitués des défilés-messages avec une forte signature visuelle.

  • « C’est essentiellement notre signature : travailler, jouer avec les proportions, étudier les volumes. C’est pour cela que nous aimons la haute couture, parce que c’est comme un laboratoire », souligne Rolf Snoeren, du duo Viktor & Rolf.

    PHOTO GEOFFROY VAN DER HASSELT, AGENCE FRANCE-PRESSE

    « C’est essentiellement notre signature : travailler, jouer avec les proportions, étudier les volumes. C’est pour cela que nous aimons la haute couture, parce que c’est comme un laboratoire », souligne Rolf Snoeren, du duo Viktor & Rolf.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

La ligne des épaules surélevée qui cache le cou est propre, aussi bien pour les chemises, les vestes que pour les longues robes de soir.

« Nous avons utilisé une silhouette que nous avons créée en 1993. C’est une silhouette aux épaules très hautes, très représentative de cet archétype d’image intimidante », a ajouté Rolf Snoeren.

La silhouette est rigide, mais la fantaisie et la couleur sont toujours présentes dans la collection printemps-été du duo comme pour une robe du soir rose avec un gros nœud à la taille, une robe longue à volants.

Viktor & Rolf, qui fêteront 25  ans sur les podiums parisiens l’année prochaine, sont des habitués des défilés-messages avec une forte signature visuelle.

« C’est essentiellement notre signature : travailler, jouer avec les proportions, étudier les volumes. C’est pour cela que nous aimons la haute couture, parce que c’est comme un laboratoire », souligne Rolf Snoeren.