Les dernières nouvelles de la mode locale.

Olivia Lévy
Olivia Lévy La Presse

De nouvelles boutiques pour Quartz Co. et WANT Les Essentiels

La marque québécoise de manteaux Quartz Co. ouvre deux boutiques éphémères, une à Montréal et l’autre à Toronto. Et c’est en plein cœur du centre-ville, rue Sainte-Catherine Ouest, que la boutique de Montréal est située. Dans ce bel espace lumineux, la nouvelle collection de manteaux d’hiver pour hommes et pour femmes est mise en valeur, tout comme certains produits de la marque WANT Les Essentiels, que les frères Jean-Philippe, François-Xavier et Guillaume Robert ont achetée en juin dernier. « Une boutique éphémère, c’est pour tester l’emplacement en ce qui concerne l’affluence jusqu’à la fin de l’hiver », explique Jean-Philippe Robert, président de Quartz Co. et de WANT Les Essentiels. « À Montréal, on a une notoriété de marque importante, les clients sont au rendez-vous. À Toronto, cette boutique éphémère située au centre commercial Yorkdale, c’est pour faire connaître la marque, explorer de nouveaux marchés, dans l’intention d’ouvrir des boutiques plus permanentes. »

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Jean-Philippe Robert, président de Quartz Co. et de Want Les Essentiels

Depuis quelques années, la marque Quartz Co. est présente à l’étranger, dans 15 pays. « On a des distributeurs dans différents pays, aux États-Unis, mais aussi dans des pays européens ainsi qu’en Asie, notamment au Japon. On pense aussi ouvrir des espaces éphémères à New York et à Paris. Nos produits fonctionnent bien, on a un réseau de vente important. » Il faut dire que le manteau d’hiver canadien a une très bonne réputation dans le monde entier. « On a une vraie spécificité dans les produits hivernaux ici, on est imbattables et c’est ce qui fait notre succès à l’international », affirme le président.

La clientèle comprend des gens de tous les âges. Les coupes sont classiques, intemporelles, et le manteau résiste au froid tout en étant ultraléger. « On essaie un manteau et on ne veut plus s’en séparer ! lance Jean-Philippe Robert. Ils sont fabriqués avec un duvet éthique recyclable. » Depuis un an, la marque offre aussi un service personnalisé : on peut prendre rendez-vous en boutique pour aller essayer différents manteaux. « Les gens apprécient beaucoup, ils regardent les modèles en ligne, puis quand ils arrivent en boutique, la sélection des manteaux est prête. L’expérience est plus efficace et personnalisée. On peut toujours aussi entrer spontanément dans les magasins. »

Soulignons aussi l’ouverture d’une nouvelle boutique WANT Les Essentiels dans le Mile End, juste à côté de celle de Quartz Co., sur l’avenue De Gaspé. « Ce sont deux marques qui ont beaucoup d’affinités et qui évoluent bien. » On y trouve sacs, chaussures, pulls, portefeuilles et même du sirop d’érable ! « C’est un clin d’œil à notre père et à notre oncle, qui fabriquent du sirop d’érable dans Lanaudière depuis quatre générations ! Ça fait deux ans qu’on a fait une petite cuvée Quartz Co. présentée dans une jolie bouteille », conclut en souriant Jean-Philippe Robert.

Consultez le site de Quartz Co.
Consultez le site de WANT Les Essentiels

Rose Buddha s’associe avec Mitsou et Abeille Gélinas

PHOTO FOURNIE PAR ROSE BUDDHA

Mitsou et Abeille Gélinas dans leur ensemble signé Rose Buddha

La marque de vêtements écoresponsables Rose Buddha s’associe avec Mitsou et Abeille Gélinas et lance sa première collection de loungewear. Les deux sœurs se sont inspirées du Japon pour créer des coupes de vêtements confortables et décontractées. L’ensemble imaginé par Mitsou est fait de Tencel, une fibre surnommée la soie écologique, car elle est d’une grande douceur, tandis que celui d’Abeille est fait de coton biologique. Le tout est fabriqué au Québec et offert en ligne.

Consultez le site de Rose Buddha

Robin des bas

  • Robin des bas, modèle Ana Roy nuage, fait en collaboration avec l’artiste Ana Roy, 20 $

    PHOTO FOURNIE PAR RONNYPHOTOGRAPHY.COM

    Robin des bas, modèle Ana Roy nuage, fait en collaboration avec l’artiste Ana Roy, 20 $

  • Bas noirs funfetti, 20 $

    PHOTO FOURNIE PAR RONNYPHOTOGRAPHY.COM

    Bas noirs funfetti, 20 $

1/2
  •  
  •  

Se lancer en affaires tout en aidant les autres, c’est l’idée de Robin des bas, créée par deux amis, Max et Fred. Pour chaque paire de chaussettes vendue, une paire est donnée à des gens dans le besoin, notamment à l’Accueil Bonneau. Les bas, aux couleurs multiples et variées, sont unisexes et confortables. En trois ans, Robin des bas a redonné 50 000 paires de bas.

Consultez le site de Robin des bas

C’est Nœudvembre

PHOTO FOURNIE PAR NŒUDVEMBRE

Le nœud papillon est une création de Philippe Dubuc.

La huitième édition de Nœudvembre invite les Canadiens à lutter contre le cancer de la prostate du testicule en portant le nœud papillon créé par le designer Philippe Dubuc. Une fois de plus cette année, les ambassadeurs et ambassadrices sont nombreux : Magalie Lépine-Blondeau, Julie Bélanger, Jean-Philippe Wauthier, Chantal Petitclerc, Sébastien Benoît et bien d’autres soutiennent la cause et ont posé devant l’objectif de la photographe et comédienne Julie Perreault. Le nœud papillon et le mouchoir de poche signés Philippe Dubuc sont offerts au coût de 40 $ sur le site internet.

Consultez le site de Nœudvembre