La Presse décortique l’origine d’une tendance mode : d’où vient-elle et pourquoi émerge-t-elle ? Comment la porter ? Décryptage.

Maude Goyer
Collaboration spéciale

La tendance

Associé à l’Écosse, le tartan revient invariablement chaque automne dans les tendances mode. Textile noble et riche, le mot « tartan » désignait à l’époque le tissage en laine à carreaux. « Il rassemblait des carreaux de deux couleurs et servait à identifier les clans écossais au XVIIIe siècle », dit Lolitta Dandoy, journaliste mode du blogue fashioniseverywhere.com. Aujourd’hui, on fait référence au tartan pour parler du motif à carreaux, qu’il soit imprimé sur de la laine ou une autre matière.

Cette année, le tartan est très présent. « Le tartan est toujours là, c’est une sous-tendance constante, dit Louise Labrecque, styliste et fondatrice de l’Académie Avec Style. Cette année, il refait surface. » Qualifié d’indémodable et de classique, le tartan se décline dans tous les morceaux de la garde-robe, du foulard aux chaussures en passant par le veston, la jupe et le pantalon.

Où le voit-on ?

PHOTO FOURNIE PAR LE CHÂTEAU

Jupe midi à carreaux, Le Château, 69,95 $ ; escarpins style flâneur à carreaux, Le Château, 89,95 $ ; besace à carreaux en similicuir, Le Château, 59,95 $

Sur les podiums dévoilant les collections automne-hiver 2020-2021, le tartan a une place de choix. Dior, Hermès, Gucci, Celine, Victoria Beckham, Lanvin, pour ne nommer que ceux-là, ont présenté des pièces aux motifs de tartan. « Cette année, ce qui a changé, c’est qu’on s’éloigne des couleurs conventionnelles, explique Mme Dandoy. Le tartan est plus coloré, plus avant-gardiste. Je pense entre autres à des mélanges de couleurs inusités, avec du patchwork, par exemple. »

Mme Labrecque confirme qu’elle voit beaucoup de tartan dans les boutiques de vêtements… et de déco ! « Le tartan, au rayon décoration, rappelle le chalet, le Grand Nord, le cocooning, souligne-t-elle. En mode, il est omniprésent et ce qui est différent, c’est la coupe des vêtements. Ils sont plus amples et forcément, cela modifie les motifs. »

Pourquoi cela revient-il ?

PHOTO PHILIPPE DESMAZES, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Des créations de Vivienne Westwood, dont plusieurs faites de tartan, sont exposées au Musée des tissus à Lyon jusqu’au 17 janvier 2021 dans le cadre de l’exposition Arts, mode et subversion.

C’est la styliste britannique Vivienne Westwood, surnommée « l’enfant terrible de la mode », qui a insufflé un petit côté punk au tartan. Sa fameuse collection de 1993 avait fait couler beaucoup d’encre. « C’est elle qui a placé le tartan dans la catégorie de l’ultra-fashion, précise Lolitta Dandoy, et personne ne l’a surclassée depuis. »

Le tartan est non seulement lié à la marginalité et la contestation ; Louise Labrecque l’associe aussi au mouvement féminisme. « Le tartan a un petit côté guerrier, dit-elle, et je fais un lien avec l’époque dans laquelle nous vivons. Je pense par exemple aux revendications des femmes et à leur émancipation. »

Pour Mme Dandoy, la tendance tartan s’inscrit également dans le mouvement pour une mode plus écologique. « Les gens veulent faire des achats responsables et durables, explique-t-elle. Un morceau de vêtement à motifs tartan a toujours sa place dans une garde-robe. »

On veut l’adopter

  • Manteau de tricot à capuchon, Le Château, 119,95 $

    PHOTO FOURNIE PAR LE CHÂTEAU

    Manteau de tricot à capuchon, Le Château, 119,95 $

  • Surchemise à carreaux, L’Aubainerie, 45 $

    CRÉDIT PHOTO KELLY JACOB, FOURNIE PAR L’AUBAINERIE

    Surchemise à carreaux, L’Aubainerie, 45 $

  • Gants Barbour, Altitude Sports, 114,95 $

    PHOTO FOURNIE PAR ALTITUDE SPORTS

    Gants Barbour, Altitude Sports, 114,95 $

1/3
  •  
  •  
  •  

Et si on veut l’essayer, de quelle façon devrait-on le faire ? Y a-t-il une valeur sûre ? Pas de doute, c’est un manteau ou un veston, indiquent les deux expertes en mode. « C’est facile à porter, note Lolitta Dandoy, on le prend classique ou coloré, dans une coupe ajustée ou surdimensionnée. Je le porterais avec une robe courte et des bottes hautes, ou encore, un jeans, tout simplement ».

Louise Labrecque indique qu’il s’agit « d’une pièce forte, avec du caractère ». « Souvent, c’est le morceau de notre tenue qui va attirer l’œil », dit-elle. Elle suggère d’équilibrer le look avec des pièces plus simples, unies.

On hésite ? On choisit un accessoire à motif tartan, comme un foulard, un bandeau pour les cheveux, un sac à main ou des chaussures.