C’est cette semaine qu’était officiellement inauguré le nouvel atelier du créateur montréalais de streetwear Guillaum Chaigne. Situé dans le Vieux-Montréal, le studio permet au designer de recevoir ses clients, sur rendez-vous, et aussi d’optimiser sa production.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

« Avec l’expansion de l’entreprise et de l’équipe, j’avais besoin de plus de place. Mon but est d’agrandir mon offre de services, pour mieux répondre aux demandes », note-t-il.

Lancée en 2015, la marque homonyme connaît une belle croissance et s’est notamment fait remarquer par le magazine anglais Pause, qui a consacré un article à sa plus récente collection SS19 Rising, en mai dernier. Fidèle à l’esthétique de Chaigne, la collection mélange les basiques comme les t-shirts et vestes en jeans à des pièces plus techniques — comme son parka, introduisant une technologie « cooltouch » grâce à une membrane de polyrayonne avec vinyle qui conserve la fraîcheur — et les morceaux travaillés avec des techniques inspirées de la haute couture, alors qu’il fait tout à la main, artisanalement, dans son atelier.

Toujours en recherche, porté par son inspiration et ses émotions, il expérimente et crée aussi des pièces uniques, comme un manteau-cape à plusieurs couches, à la couleur rouge, rappelant les costumes de The Handmaid’s Tale, lequel lui a été inspiré par la loi antiavortement récemment passée en Alabama.