Source ID:; App Source:

Le mélanome, premier cancer chez les jeunes femmes britanniques

Un mélanome.... (Photo: archives AP)

Agrandir

Un mélanome.

Photo: archives AP

Associated Press
Londres

Le mélanome, le plus meurtrier des cancers cutanés, est devenu aussi le cancer le plus fréquent chez les jeunes femmes britanniques, notamment chez les adeptes de cabines de bronzage, selon le centre de recherches sur le cancer du Royaume-Uni.

Le cancer de la peau a dépassé celui du col de l'utérus en tête des cancers qui frappent les femmes d'une vingtaine d'années, selon les dernières données publiées par Cancer Research United Kingdom.Ces chiffres sont d'autant plus inquiétants que les jeunes ne constituent généralement pas la population la plus à risque.

Le mélanome frappe plutôt les personnes de plus de 75 ans. Mais les experts s'inquiètent de la recrudescence de cas chez les jeunes, qui pourrait annoncer une tendance inquiétante. Les jeunes femmes de 20 ans et quelque représentent un petit pourcentage de la totalité des patients diagnostiqués avec un mélanome en Angleterre, mais près d'un tiers de cas surviennent chez des personnes de moins de 50 ans.

Sur la base des chiffres actuels, le centre de recherche estime que le mélanome sera devenu le quatrième cancer le plus courant chez les hommes et les femmes de tous âges d'ici à 2024 et que le nombre de cas passera de près de 9000 cas à plus de 15 500 annuels.

Les experts du cancer attribuent en grande partie l'augmentation des cas à la surconsommation des cabines de bronzage. «Passer du temps sur les lits solaires est aussi dangereux que de rester trop longtemps au soleil», met en garde Caroline Cerny du centre de recherche. «L'intensité des rayons dans certaines cabines peut être dix fois supérieure à celle des rayons solaires à midi», souligne-t-elle.

Le centre lance une campagne d'information du public sur les dangers d'un excès de bronzage.

Aux États-Unis, plusieurs États demandent une autorisation parentale pour les mineurs désireux d'utiliser des cabines de bronzage. Le Wisconsin interdit leur accès au jeunes de 16 ans et moins, et d'autres États aux moins de 14 ans. Au moins 29 Etats ont réglementé leur usage pour les mineurs.

Au Royaume-Uni, les politiciens écossais l'ont interdit aux moins de 18 ans, sans que cette interdiction n'ait encore été appliquée.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déjà recommandé que les lits solaires soient réglementés à cause de leur potentiel de détérioration de l'ADN de la peau.

D'après les experts, la plupart des cancers mortels de la peau pourraient être évités en prenant des précautions adaptées face au soleil et en évitant les cabines de bronzage.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer