Une fillette naît d'un embryon congelé pendant 24 ans

Emma Wren Gibson est née le 25 novembre... (PHOTO AFP)

Agrandir

Emma Wren Gibson est née le 25 novembre 2017, à Knoxville.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Miami

Une Américaine a donné naissance à une fillette issue d'un embryon congelé pendant près d'un quart de siècle, a révélé l'association National Embryo Donation Center, selon laquelle il pourrait s'agir d'un record mondial.

«Nous aurions pu être meilleures amies», a relevé la jeune mère Tina Gibson, née en 1991, dans une interview avec une chaîne de télévision locale WBIR.

L'embryon de sa fille, née en bonne santé, avait été conçu par un autre couple et congelé le 14 octobre 1992.

Il s'agit de «l'embryon qui a été congelé pendant la plus longue période de temps à venir au monde», a fait valoir la National Embryo Donation Center (NEDC), une organisation chrétienne qui a fait part cette semaine de la naissance d'Emma Wren Gibson le 25 novembre.

La NEDC s'est basée sur les ressources de la bibliothèque médicale Preston de l'université du Tennessee pour tirer cette conclusion.

Le directeur marketing de la NEDC, Mark Mellinger a expliqué que Tina Gibson et son mari avaient sélectionné l'embryon sur la base de ses caractéristiques génétiques, sans savoir depuis combien de temps il avait été congelé.

Selon M. Mellinger, Tina Gibson avait reçu trois embryons, dont un seul a survécu, alors que deux autres embryons du même couple sont encore congelés.

La jeune femme a expliqué avoir seulement appris de la part des docteurs une fois enceinte que l'embryon avait été congelé quelques mois après sa propre naissance.

Des experts ont cependant mis en doute les affirmations de la NEDC, expliquant qu'il est seulement requis aux États-Unis de communiquer sur l'issue de l'accouchement et non sur la durée de congélation d'un embryon. Un précédent record serait celui d'un garçon né à New York en 2011 d'un embryon congelé durant 20 ans.

«Personne n'a ces archives», a affirmé sur CNN Zaher Merhi, directeur de recherche au New Hope Fertility Center de New York.

La mission de la NEDC, telle que décrite par l'organisation de Knoxville, dans le Tennessee, est de «protéger les vies et la dignité d'embryons congelés qui ne seront pas utilisés par leurs parents génétiques et d'aider d'autres couples à construire une famille».




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer