Les vautours d'Espagne qui se nourrissent de carcasses d'animaux d'élevage traités aux antibiotiques, endommagent leur système immunitaire.

Mis à jour le 27 avr. 2009
AGENCE SCIENCE PRESSE

Selon une étude menée là-bas -l'Espagne abrite le plus grand nombre de vautours d'Europe- un haut niveau de ces antibiotiques dans le sang de ces oiseaux peut être associé avec un plus grand nombre de maladies infectieuses.

Les deux chercheurs recommandent qu'il soit interdit aux fermiers de rejeter les carcasses de leurs animaux dans la nature, même si cela doit sérieusement réduire la qualité du garde-manger des vautours...