Source ID:; App Source:

Pérou: une sépulture pré-Inca découverte grâce à des robots miniatures

Le site archéologique Chavín de Huantar, où a... (PHOTO AFP, via Ministère péruvien de la Culture.)

Agrandir

Le site archéologique Chavín de Huantar, où a eu lieu la découverte.

PHOTO AFP, via Ministère péruvien de la Culture.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Lima

Des robots miniatures munis de caméras ont permis à des archéologues de faire « la plus importante découverte des 50 dernières années » sur un site reculé du Pérou où prospérait une civilisation 2000 ans avant les Incas, ont annoncé mardi les autorités.

L'un des robots ayant servi à la découverte.... (Photo AFP) - image 1.0

Agrandir

L'un des robots ayant servi à la découverte.

Photo AFP

Au cours des dernières semaines, ces chercheurs ont pu découvrir, grâce à ces petits robots, trois galeries longtemps inexplorées sur le site archéologique Chavín de Huantar, situé dans la région d'Ancash, à environ 460 kilomètres au nord de la capitale Lima.

« Ces trois galeries souterraines contiennent les premières sépultures humaines de la période Chavín jamais découvertes », s'est félicité dans un communiqué le ministère de la Culture. « C'est la plus importante découverte des 50 dernières années sur le site cérémonial Chavín de Huantar. »

Avant l'apogée de l'Empire inca (1400-1532 environ), connu entre autres pour la cité du Machu Picchu, le Pérou a abrité nombre de civilisations dont Caral, Chavín, Wari et Chimu.

La culture Chavín, qui a prospéré entre 1300 et 550 av. J.-C., sinon davantage, aurait été la première civilisation péruvienne qui a travaillé le métal, l'or, l'argent et le cuivre.

Sur le site de Chavín de Huantar, inscrit depuis 1985 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, les archéologues ont découvert de la poterie, des ustensiles et une sépulture intacte.

« Ces nouveaux résultats nous montrent un monde de galeries avec (chacune) leur propre organisation », a déclaré aux journalistes l'archéologue américain John W. Rick de l'université Stanford, précisant que le complexe de Chavín comptait 35 galeries de différentes époques dont plusieurs n'ont jamais été fouillées.

«Les archéologues ont travaillé pendant de nombreuses années pour comprendre le monde Chavín, mais nous n'avons gratté que la surface», a précisé le chercheur américain qui dirige les recherches sur place. Selon le ministère de la Culture, seulement 15% du site a été exploré.

Des pièces de cette civilisation se trouvent essentiellement au Musée de Lima. On en recense également dans les collections nationales américaines et au musée du Quai Branly à Paris.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer