L'université de Hong Kong a présenté jeudi, après quatre années de labeur, la première carte de la répartition mondiale des fourmis, une initiative qui vise, selon ses auteurs, à mieux éclairer l'univers des insectes.

Mis à jour le 7 août 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

La carte, interactive, en couleurs et consultable en ligne (antmaps.org), renseigne sur l'emplacement des quelque 15 000 espèces de fourmis, l'État australien du Queensland en accueillant à lui seul plus de 1400.

Le projet, baptisé «antmaps», a été mené de conserve par Benoît Guénard, professeur à la faculté de biologie et de sciences de l'université de Hong Kong (HKU), et Evan Ecomo, professeur à l'Institut de Sciences et de Technologie d'Okinawa.

Les insectes sont «l'un des principaux groupes sur lesquels nous devons nous concentrer lorsqu'il s'agit de biodiversité», a déclaré M. Guénard. Et «les fourmis occupent une place très importante dans la plupart des écosystèmes», a-t-il expliqué.

La carte devrait permettre, selon le chercheur, de fournir des données importantes sur la vie des insectes dans le monde et pourrait aider la recherche et la conservation des espèces animales.

La carte sera actualisée en fonction des découvertes des nouvelles espèces de fourmis. «Nous découvrons et décrivons de nouvelles formes de vie pratiquement chaque semaine», s'est enthousiasmé M. Guénard. «C'est ce que je trouve proprement stupéfiant dans notre travail».