Source ID:b2a69364ae293f10b6fc924f5fb47589; App Source:StoryBuilder

Une météorite serait tombée dans l'ouest de Cuba

Alors que les rumeurs se propageaient sur les... (Photo Desmond Boylan, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Alors que les rumeurs se propageaient sur les réseaux sociaux, les médias d'État ont nié les informations selon lesquelles il s'agirait d'un écrasement d'avion. Ils ont plutôt parlé d'un « phénomène naturel et physique ».

Photo Desmond Boylan, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
La Havane

Les résidants et les touristes d'une ville située du côté ouest de Cuba ont rapporté avoir vu un faisceau lumineux traverser le ciel avant d'entendre une explosion, vendredi. Il s'agirait vraisemblablement d'une météorite, selon les médias d'État et des scientifiques.

Des témoins affirment avoir aperçu une boule de feu, suivie d'une traînée de fumée dans un ciel dégagé. Une pluie de petites roches est tombée dans la ville touristique de Viñales et dans d'autres secteurs de la province de Pinar del Río.

Des explosions ont aussi été entendues et une traînée de fumée a été observée à La Havane.

En soirée, un communiqué du ministère cubain de la Science et de l'Environnement diffusé dans les bulletins de nouvelles a confirmé qu'il s'agissait bien d'une météorite.

Il n'y aurait pas eu de dégâts ni de blessés.

Un touriste espagnol, Jesus Nicolas, raconte avoir vu une boule de feu traverser le ciel à La Havane. Elle était « très grosse », a-t-il insisté.

Avant que la nouvelle soit confirmée au sujet de la météorite, des rumeurs ont circulé rapidement sur les réseaux sociaux, alors que certains craignaient un écrasement d'avion. Les médias d'État ont cependant rapidement nié ces informations et ont plutôt parlé d'un « phénomène naturel ».

Efren Jaimez Salgado, de l'Institut cubain de géophysique et d'astronomie, a affirmé au quotidien d'État « Granma » que tout semblait indiquer qu'il s'agit d'une météorite et une équipe a été envoyée à Pinar del Río pour recueillir et analyser des échantillons.

Des photos publiées sur les réseaux sociaux montrent des petites roches noires, qui, lorsqu'elles sont ouvertes, présentent des veines rouge foncé.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer