Source ID:; App Source:

ISS: recherches vaines de débris du vaisseau-cargo perdu

L'agence spatiale russe Roskosmos a annoncé jeudi soir... (Roscosmos via Reuters)

Agrandir

L'agence spatiale russe Roskosmos a annoncé jeudi soir que le vaisseau-cargo Progress MS-04, avec lequel elle a perdu le contact peu après son décollage de Baïkonour au Kazakhstan, s'était probablement consumé dans l'atmosphère

Roscosmos via Reuters

Agence France-Presse
Moscou

Les équipes du ministère russe des Situations d'urgence déployées en Sibérie orientale n'avaient pas retrouvé vendredi de débris du vaisseau-cargo non habité qui était censé ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), et avec lequel le contact a été perdu la veille.

Les agents ont arpenté les zones se situant autour de quatre localités dans la région isolée et montagneuse de Touva, au-dessus de laquelle le vaisseau a été perdu, sans trouver aucun débris, selon un communiqué de l'antenne locale du ministère.

L'agence spatiale russe Roskosmos a annoncé jeudi soir que le vaisseau-cargo Progress MS-04, avec lequel elle a perdu le contact peu après son décollage de Baïkonour au Kazakhstan, s'était probablement consumé dans l'atmosphère.

La perte de ce vaisseau chargé de plusieurs tonnes de nourriture et d'équipement à destination des six habitants de l'ISS est le résultat d'« une situation anormale », a expliqué Roskosmos.

« Le principal scénario étudié est celui d'un incendie dans les chambres de combustion du moteur au troisième étage de la fusée », a indiqué à l'agence TASS une source du secteur spatial russe, ajoutant que cela pouvait être dû à la pénétration de particules étrangères ou à un défaut de fabrication.

Une autre source a indiqué à l'agence Ria Novosti que le problème était probablement lié à « un assemblage de mauvaise qualité du moteur » de la fusée.

Cette perte « n'affectera pas le fonctionnement normal des équipements de l'ISS et la survie de l'équipage de la station », a toutefois assuré l'agence spatiale russe.

Roskosmos a ajouté qu'une commission gouvernementale enquêterait sur cet incident, sans dire si cela affecterait les prochains tirs d'engins spatiaux.

La Russie envoie vers l'ISS de tels vaisseaux-cargos trois à quatre fois par an. Après avoir accompli leur mission, ils retombent normalement vers la Terre et se consument dans l'atmosphère au-dessus de l'océan Pacifique.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer