La Russie a réussi à lancer dans la nuit de samedi à dimanche une fusée Proton qui a mis sur orbite un satellite, a annoncé l'agence spatiale russe, premier succès pour ce lanceur après un échec retentissant en mai dernier.

Publié le 28 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

La fusée Proton-M a décollé du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan à 0 h 23 heure de Moscou, emportant dans l'espace un satellite russe de communications, a annoncé l'agence dans un communiqué.

«À 9 h 26 heure de Moscou (1 h 26 au Québec), le satellite s'est séparé du lanceur et a été mis sur orbite», a précisé l'agence.

La Russie avait suspendu les lancements de Proton-M après qu'une fusée a échoué le 16 mai à mettre sur orbite un satellite de télécommunication construit pour la Russie par Airbus Defence and Space et a brûlé dans l'atmosphère.

Le lanceur Proton a permis à la Russie de gagner des millions de dollars chaque année en envoyant dans l'espace des satellites occidentaux ou asiatiques.

Mais la version améliorée Proton-M a rencontré toute une série de problèmes techniques qui ont ébranlé la réputation de la Russie, jusqu'ici considérée comme fiable et comme offrant une alternative moins chère aux fusées américaines et européennes.