Source ID:; App Source:

Six nouveaux astronautes européens, dont une femme

De gauche à droite: l'Italien Luca Parmitano, l'Allemand... (Photo: Reuters)

Agrandir

De gauche à droite: l'Italien Luca Parmitano, l'Allemand Alexander Gerst, le Danois Andreas Mogensen, l'Italienne Samantha Cristoforetti, le Britanniques Timothy Peake et le Français Thomas Pesquet.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Paris

L'Agence spatiale européenne (Esa) a présenté mercredi ses six nouveaux astronautes, deux Italiens dont une femme, un Allemand, un Danois, un Britannique et un Français, sélectionnés parmi 8413 candidats.

Ces six jeunes gens nés entre 1972 et 1978 - le plus jeune, le Français Thomas Pesquet, a 31 ans - viendront compléter le corps actuel de huit astronautes européens, a indiqué le directeur général de l'Esa, Jean-Jacques Dordain, au cours d'une conférence de presse à Paris.

Trois d'entre eux sont des pilotes militaires, deux sont ingénieurs et un scientifique.

«Ils représentent les deux valeurs de l'ESA, l'expérience et la diversité», a déclaré M. Dordain.

Les six nouveaux astronautes ont été présentés par la directrice des vols habités de l'ESA, Simonetta Di Poppo : Samantha Cristoforetti (Italienne), Alexander Gerst (Allemand), Andreas Mogensen (Danois), Luca Parmitano (Italien), Timothy Peake (Britannique) et Thomas Pesquet (Français).

«Je ne sais pas ce qui est le plus effrayant, être assis en face d'une salle pleine de journalistes, ou propulsé dans l'espace à bord d'une fusée», a plaisanté le Danois Andreas Mogensen.

«Pour la plupart d'entre nous, c'est l'aboutissement du rêve de toute une vie. Quand vous grandissez, vos parents et amis vous encouragent à vous battre pour vos rêves. Mais personne ne vous dit quoi faire quand vous y arrivez», a-t-il ajouté.

Ces jeunes «talentueux», a souligné Jean-Jacques Dordain, «représentent tous la génération qui passera de l'orbite terrestre basse à la Lune».

«Si la Station spatiale internationale est prolongée jusqu'en 2020, nous avons devant nous 7 vols garantis», a-t-il déclaré à la presse.

«Mars pourrait être un peu loin, mais la Lune est certainement à notre portée. D'après les projets de la NASA, une équipe sera sur la Lune d'ici 2020, ce qui est demain pour ces jeunes astronautes», a indiqué M. Dordain.

Le corps d'astronautes de l'Agence spatiale européenne, décidé en 1998 et mis en place en 2002, compte actuellement huit hommes de six pays (Allemagne, France, Italie, Belgique, Pays-Bas et Suède).

«Je suis très fière du résultat de cette sélection», a déclaré Simonetta Di Pippo, directrice des vols habités à l'ESA. «Etant donné qu'il est envisagé de prolonger la durée de vie de l'ISS jusqu'en 2020, voire au-delà, j'ai le sentiment que la sélection de ces six nouveaux astronautes témoigne des intentions de l'Europe», a-t-elle ajouté.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer