La Station spatiale internationale (ISS) a accueilli trois nouveaux locataires, vendredi, doublant son nombre d'occupants avec l'arrivée d'une capsule Soyouz russe.

Marcia Dunn ASSOCIATED PRESS

La capsule transportait l'Américaine Catherine Coleman, l'Italien Paolo Nespoli et le Russe Dmitri Kondratiev, qui passeront cinq mois dans l'ISS.

Ils sont arrivés dans le laboratoire orbital deux jours après le lancement de la capsule au Kazakhstan, rejoignant deux Russes et un Américain qui se trouvaient déjà dans l'ISS.

Des responsables de la mission de contrôle russe ont transmis leurs félicitations aux astronautes, tout comme les proches des nouveaux résidants de l'ISS.

L'amarrage de la capsule à l'ISS s'est déroulé à environ 355 kilomètres au-dessus du Mali, en Afrique de l'Ouest, au moment même où la NASA concluait les tests de carburant de la navette Discovery sur sa plateforme de lancement en Floride. Discovery aurait dû s'envoler vers l'ISS en novembre, mais elle est clouée au sol jusqu'en février à cause des craquelures dans son réservoir de carburant.

Les jeunes fils de M. Kondratiev et de Mme Coleman étaient assis côte-à-côte dans la mission de contrôle et ont conversé par radio avec leurs parents en orbite.

«Nous sommes si heureux que tu sois dans la Station spatiale, a dit le mari de Mme Coleman, Josh Simpson. Pendant les trois dernières années, nous avons tenté de savoir où tu étais, en Allemagne, à Moscou, à la Cité des étoiles, au Japon, au Canada ou au Texas», a dit M. Simpson en référence à tous les voyages de l'astronaute durant son entraînement.

«Maintenant, nous savons exactement où tu es... Tu sembles près de nous maintenant. Nos coeurs sont avec toi.»

«Je vous aime», a répondu Mme Coleman, ajoutant que la Station spatiale était extraordinaire.

Un responsable de la NASA, Kirk Shireman, a dit à l'équipe de s'amuser et a prévenu les astronautes qu'ils recevraient la visite de plusieurs vaisseaux dans les prochains mois, principalement pour livrer du matériel.