(Bichkek) Un homme soupçonné d’être lié à l’attentat du 1er janvier 2017 dans une discothèque d’Istanbul a été arrêté vendredi au Kirghizstan, ont annoncé vendredi les services de sécurité de ce pays d’Asie centrale.  

Publié le 10 déc. 2021
Agence France-Presse

« Il a été établi que le détenu était impliqué dans une attaque terroriste d’envergure » dans une discothèque d’Istanbul « dans laquelle 39 citoyens de 18 pays sont ont été tués », a indiqué le Comité d’État pour la sécurité nationale dans un communiqué.

Selon ce communiqué, l’homme a été arrêté le 8 décembre à Bichkek, la capitale kirghize, et placé dans un centre de détention provisoire des services de sécurité.  

Seules les initiales de l’homme ont été fournies, les services de sécurité kirghizes précisant qu’il est « citoyen d’un État étranger ».  

Contacté par l’AFP, le service de presse du Comité a refusé de fournir des informations supplémentaires.

Le 1er janvier 2017, un homme armé d’un fusil d’assaut avait tiré au hasard sur la foule qui fêtait le Nouvel An au Reina, une discothèque huppée d’Istanbul, avant de prendre la fuite.

L’attentat avait fait 39 morts, en majorité des touristes venus de pays arabes, et près de 80 blessés. Ce fut le premier en Turquie a être revendiqué de façon directe par l’organisation État islamique (EI), même si Ankara lui a imputé d’autres attaques.

Après une vaste chasse à l’homme, un citoyen ouzbek avait été arrêté une quinzaine de jours plus tard et avait avoué être l’auteur du carnage, avant de se rétracter lors du procès.

Il a été condamné à la prison à vie en septembre 2020.