(Téhéran) L’Iran et la Turquie, deux puissances régionales, veulent approfondir leurs relations, ont affirmé lundi des responsables des deux pays, lors d’une visite officielle à Téhéran du ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

Agence France-Presse

Arrivé dans la matinée, M. Cavusoglu a rencontré le président iranien Ebrahim Raïssi, après un entretien avec le chef de la diplomatie iranienne Hossein Amir-Abdollahian.

Téhéran et Ankara doivent mettre en œuvre une « coopération globale en finalisant la feuille de route du renforcement des collaborations », a déclaré M. Raïssi lors de la rencontre, selon un communiqué de la présidence.

Frontière commune de 500 km

L’Iran et la Turquie partagent une frontière de plus de 500 km et entretiennent des relations historiquement complexes.

« Avec le président iranien Raïssi (nous avons) discuté de nos relations bilatérales, notamment dans les domaines du commerce, des investissements, de la lutte contre le terrorisme et des derniers développements dans notre région, et réaffirmé notre volonté mutuelle de développer nos relations », a tweeté Mevlut Cavusoglu.

Plus tôt dans la journée, le ministre turc et son homologue Hossein Amir-Abdollahian ont tenu une conférence de presse conjointe.

« Les développements en Afghanistan, la nécessité de développer la stabilité, la sécurité et la tranquillité en Asie occidentale, l’attention portée à la politique de voisinage des deux pays » font partie des dossiers qui ont été évoqués, a déclaré à la presse M. Amir-Abdollahian, sans plus de précisions.

M. Cavusoglu doit également se rendre mardi au Liban.