(Ryad) Un Saoudien a foncé en voiture sur la grande mosquée de La Mecque et heurté l’une des entrées de ce site le plus sacré de l’islam situé dans l’ouest de l’Arabie saoudite, ont déclaré samedi les autorités.

Agence France-Presse

Des gardes se sont rués sur le conducteur dont la voiture a franchi deux barrières avant de heurter l’une des entrées sud de la mosquée vendredi, selon des responsables de la ville sainte et des vidéos sur les réseaux sociaux.

Les autorités n’ont pas identifié l’homme mais ont déclaré qu’il semblait être dans un « état anormal ». Il a été déféré devant un procureur pour répondre à d’éventuelles accusations, ont-elles ajouté sans fournir d’autres précisions, notamment sur les causes de cet incident.

Début octobre, l’Arabie saoudite a autorisé les fidèles à prier dans la grande mosquée après une interruption de sept mois en raison de la pandémie de COVID-19 et a permis à 15 000 musulmans d’effectuer, chaque jour, le petit pèlerinage à La Mecque, la Omra.

La Omra, qui peut être entreprise à tout moment de l’année, avait été suspendue en mars en raison de la pandémie.

L’Arabie saoudite a organisé fin juillet le pèlerinage annuel à La Mecque (hajj), fort limité. Seuls 10 000 musulmans résidant dans le pays ont été autorisés à y participer, loin des 2,5 millions de personnes ayant effectué ce rite en 2019.