(Koweït) Le nouvel émir du Koweït cheikh Nawaf al-Ahmad Al-Sabah a reconduit mardi le gouvernement, le chargeant notamment de préparer les élections législatives, a rapporté l’agence officielle KUNA.

Agence France-Presse

Cheikh Nawaf, 83 ans, remplace depuis le 30 septembre cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, décédé à 91 ans après avoir été au pouvoir depuis 2006.

Le nouveau chef de l’État koweïtien a reçu le premier ministre cheikh Sabah Khaled Al-Sabah qui lui a présenté la démission de son cabinet, comme le veut la tradition politique au Koweït.

L’émir a renouvelé sa confiance dans l’équipe gouvernementale dirigée par cheikh Sabah et l’a chargée de « continuer son travail […] et de poursuivre la préparation des prochaines élections législatives », a indiqué KUNA, sans préciser la date du scrutin.

Il dispose d’un an pour choisir un prince héritier parmi les membres de la famille des Al-Sabah et ce choix doit être entériné par le Parlement.

Il avait lui-même été désigné prince héritier en 2006, après avoir occupé plusieurs postes importants, dont celui de ministre de la Défense en 1990, au moment de l’invasion de l’émirat par les troupes irakiennes de Saddam Hussein.