(Amman) Une explosion due à des températures « très élevées » a secoué dans la nuit de jeudi à vendredi un dépôt de munitions sur une base de l’armée jordanienne, déclenchant un incendie mais sans faire de victime, ont indiqué les forces armées dans un communiqué.

Agence France-Presse

« Une explosion s’est produite tôt vendredi […] dans un entrepôt renfermant d’anciens obus de mortier en cours de neutralisation », selon le communiqué.

L’explosion a eu lieu dans une zone inhabitée proche de la ville de Zarqa, à 25 km à l’est d’Amman, où plusieurs bases et dépôts de munitions sont situés.

Elle « n’a pas fait de victimes, occasionnant uniquement des dégâts matériels », selon le texte.

D’après les conclusion de l’enquête préliminaire, « l’explosion est due à des températures très élevées ayant provoqué une réaction chimique dans un des obus », poursuit-on de même source.

La Jordanie connaît depuis une semaine une vague de chaleur avec des températures ayant dépassé les 48 °C dans certaines régions.

La zone où a eu lieu l’explosion a été « complètement ratissée pour s’assurer qu’il n’y ait plus aucun danger, et la situation est maîtrisée », a indiqué le général Imad al-Khamaysseh, cité par la télévision jordanienne.  

Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une énorme boule de feu s’élevant dans la nuit, suivie par le bruit de plusieurs explosions.

Un porte-parole du gouvernement, Amjad Al-Adaileh, avait auparavant indiqué que selon de premiers éléments d’enquête, un court-circuit serait à l’origine de l’explosion.

Les autorités avaient tout de suite établi un cordon de sécurité autour des lieux et fermé toutes les routes menant à la zone.

Elles avaient peu de temps après annoncé que le feu avait été maîtrisé.