(Abou Dhabi) Le « premier vol commercial » direct entre les Émirats arabes unis et Israël s’est posé lundi à Abou Dabi en provenance de l’aéroport international David Ben Gourion de Tel-Aviv, quelques semaines après l’annonce de la normalisation des relations entre les deux pays.

Agence France-Presse

L’avion de la compagnie israélienne El AL, transportant une délégation américano-israélienne, a atterri à 15 h 39 locales (7 h 39 HAE), après avoir survolé l’Arabie saoudite, une première, selon une équipe de l’AFP.

La délégation est emmenée par Jared Kushner, conseiller à la Maison-Blanche et gendre du président américain Donald Trump.

« C’est un vol historique et nous espérons qu’il soit aussi le début d’un périple encore plus historique pour le Moyen-Orient et au-delà », a déclaré M. Kushner sur le tarmac de l’aéroport Ben Gourion, avant le décollage.

Un tapis rouge a été déroulé au bas de la passerelle du Boeing 737 frappé de l’étoile de David et dont le cockpit a été décoré des drapeaux israélien, émirati et américain et assurant le vol LY971.

Émirats arabes unis et Israël ont annoncé le 13 août un accord pour normaliser leurs relations, officieuses depuis des années, les Émirats devenant ainsi le premier pays du Golfe à changer le statut de sa relation avec Israël, et le troisième du monde arabe, après l’Égypte en 1979 et la Jordanie en 1994.

Depuis l’annonce de l’accord, parrainé par les États-Unis, Israël et les Émirats ont multiplié les échanges téléphoniques entre ministres et Abou Dabi a abrogé ce week-end une loi vieille de 48 ans sur le boycottage d’Israël.