(Téhéran) Les autorités iraniennes ont annoncé mardi avoir enregistré 229 décès liés au nouveau coronavirus au cours des dernières 24 heures, un chiffre record depuis les débuts mi-février de l’épidémie en Iran, pays le plus touché au Moyen-Orient.

Agence France-Presse

« Nous avons perdu 229 de nos compatriotes en raison de la COVID-19 au cours des dernières 24 heures », a déclaré la porte-parole du ministère de la Santé Sima Sadat Lari au cours de son point presse quotidien, ce qui porte le bilan de la pandémie en Iran à 14 634 décès.

L’Iran avait annoncé son précédent record de morts quotidiennes dues au virus le 9 juillet avec 221 décès.

L’épidémie de nouveau coronavirus semble de nouveau progresser depuis le début du mois de mai dans le pays, à la fois en termes de nombre de décès et de nouvelles contaminations.  

D’après Mme Lari, 2625 personnes ont été testées positives à la COVID-19 ces dernières 24 heures, portant le total des infections à 278 827 dans la République islamique.  

Face au regain de la maladie, les autorités ont rendu le port du masque obligatoire dans les lieux publics couverts et ont réimposé des restrictions dans les provinces les plus touchées, dont celle de la capitale.

Les autorités iraniennes avaient engagé en avril une levée progressive des mesures de restriction pour tenter de ranimer l’économie du pays étouffée par les sanctions américaines.