(Kaboul) Un séisme de magnitude 4,6 s’est déclenché lundi en Afghanistan, a annoncé l’observatoire américain USGS. Kaboul a très fortement ressenti ce tremblement de terre dont l’épicentre se trouvait à quelques dizaines de kilomètres de la capitale afghane.

Agence France-Presse

D’après l’USGS, le séisme s’est produit à 20 h 36 (12 h 06, HE) dans le district de Paghman, qui se trouve dans la province de Kaboul. Ahmad Tamim Azimi, le porte-parole du ministère afghan de Gestion des catastrophes naturelles, a confirmé ces informations à l’AFP, après avoir fait dans un premier temps état d’une magnitude de 5,3.

Aucun bilan n’a pour l’instant été communiqué, ni aucun dégât rapporté. Mais la secousse a été ressentie comme une énorme explosion partout dans Kaboul, poussant la population à se réfugier dans les rues.

Le nord de l’Afghanistan et le Pakistan sont fréquemment secoués par des séismes, notamment autour de la chaîne de l’Hindu Kush, où les plaques tectoniques eurasiatique et indienne entrent en collision.

Le 9 mai 2018, un tremblement de terre de magnitude 6,2 avait déjà été enregistré dans le nord de l’Afghanistan. Ressenti jusqu’à Islamabad et Douchanbé, les capitales du Pakistan et du Tadjikistan, à des centaines de kilomètres de l’épicentre, il n’avait fait que peu de dégâts.

En octobre 2015, un séisme de magnitude 7,5 avait fait près de 400 morts au Pakistan et en Afghanistan, détruisant des bâtiments sur un terrain accidenté qui avait entravé les opérations de secours.