(Jérusalem) Des avions israéliens ont frappé mercredi matin des cibles du Hamas dans la bande de Gaza, en réponse à des tirs de projectiles et des lancements de ballons incendiaires vers le territoire israélien, a annoncé l’armée.

Agence France-Presse

« Des avions de combat ont visé des cibles de l’organisation terroriste Hamas dans le sud de la bande de Gaza », dont « un site de fabrication d’armes », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.

Aucune information sur d’éventuelles victimes dans la bande de Gaza n’a été donnée.

Avant les frappes, des « terroristes » ont lancé depuis Gaza trois projectiles et un certain nombre de « ballons explosifs » vers le sud d’Israël, a déclaré l’armée.

Ni les sources médicales ni la police n’ont fait état de victimes ou de dégâts du côté israélien.

Le Cogat, organe israélien relevant du ministère de la Défense chargé des opérations civiles dans les Territoires palestiniens, a indiqué mercredi avoir restreint la zone de pêche autorisée à Gaza en représailles aux tirs de roquettes et à l’envoi de ballons incendiaires à partir de l’enclave palestinienne.  

Dans un communiqué, le Cogat précise que la zone de pêche a été restreinte de 15 à 10 milles nautiques jusqu’à nouvel ordre.

Plusieurs fois réduite par les autorités israéliennes, cette zone avait été étendue à 15 milles nautiques en décembre.

Depuis l’annonce la semaine dernière par le président américain Donald Trump de son plan pour résoudre le conflit israélo-palestinien, des roquettes et des obus de mortier ont été tirés, et des ballons explosifs ont été lancés presque quotidiennement depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien, entraînant des ripostes de l’armée israélienne.

Les Palestiniens rejettent catégoriquement le plan américain, qu’ils considèrent comme favorisant lourdement Israël.

Le Hamas contrôle Gaza depuis 2007 et Israël tient le mouvement islamiste responsable de tous les tirs de roquette provenant de l’enclave, où l’État hébreu cible également d’autres mouvements armés palestiniens.

Israël a mené depuis 2008 trois guerres contre le Hamas et des groupes armés alliés dans Gaza, une enclave de deux millions de Palestiniens éprouvée par les conflits, la pauvreté et un blocus israélien imposé depuis plus de dix ans.