(Téhéran) La détermination de la nation iranienne aura raison des sanctions imposées par l’ennemi et de ses « insultes », a déclaré mercredi le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei.

Agence France-Presse

« La nation iranienne est en quête de dignité, d’indépendance et de progrès, et c’est la raison pour laquelle les pressions des ennemis cruels n’ont aucun effet sur les Iraniens », a déclaré M. Khamenei dans un discours, selon les extraits diffusés à la presse par son bureau via Twitter.

« La belle nation iranienne a été accusée et insultée par le régime le plus vicieux au monde, les États-Unis, à l’origine de guerres, de conflits et de pillages », a ajouté le chef de l’État iranien.

Elle « ne cédera pas sous de telles insultes » et, « puissante bien qu’opprimée […] tiendra bon, solide comme une montagne, et continuera son chemin avec détermination et atteindra ses buts », a encore affirmé M. Khamenei.

Le président américain Donald Trump, qui accuse l’Iran de chercher à se doter de l’arme nucléaire et d’être un « parrain du terrorisme », a signé lundi un décret empêchant M. Khamenei, « son équipe et d’autres qui lui sont étroitement liés d’avoir accès à des ressources financières essentielles ».

Le Trésor américain a annoncé de son côté que le nom du chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, serait lui aussi visé nominativement dans la semaine par des sanctions américaines.

Téhéran a accusé mardi Washington d’avoir fermé « de façon permanente la voie de la diplomatie » avec ces sanctions, qui surviennent sur fond de graves tensions entre les deux pays sur la question nucléaire iranienne et d’escalade militaire dans la région du Golfe.