(Jérusalem) Le Parti de gauche Meretz et le nouveau parti de l’ancien premier ministre israélien Ehud Barak ont annoncé une alliance en vue des élections législatives du 17 septembre, avec l’objectif de contrer le premier ministre de droite Benyamin Nétanyahou.

Agence France-Presse

La scène politique israélienne est en pleine ébullition avant les nouvelles élections convoquées après l’échec de M. Nétanyahou à former une coalition de gouvernement à l’issue des élections d’avril.

L’opposition de gauche cherche à s’unir pour empêcher le Likoud du premier ministre, au pouvoir depuis 2009 et bien placé dans les sondages, de remporter une nouvelle fois le scrutin de septembre.  

Les petits partis de gauche, comme le parti d’Ehud Barak, Israël Démocratique, cherchent aussi à s’unir sur des listes communes pour éviter des déperditions de voix au cas où ils n’atteindraient pas le seuil d’éligibilité, fixé à 3,25% de l’ensemble des voix, dans le système proportionnel israélien.

Dans un communiqué commun, le chef de file de Meretz, Nitzan Horowitz, et Ehud Barak ont annoncé jeudi leur décision d’unir leurs formations sur la liste commune «Le camp démocratique».

AFP

Stav Shaffir

Stav Shaffir, une députée du parti travailliste âgée de 34 ans, très engagée dans le combat contre les inégalités sociales en Israël, rejoindra également la liste dont elle occupera la deuxième place, Nitzan Horowitz en prenant la tête.

«Les initiateurs de cette union estiment qu’établir “Le camp démocratique” est une étape initiale et cruciale pour remettre l’État d’Israël sur le droit chemin», ont-ils affirmé dans un communiqué.  

Lors d’une conférence de presse commune jeudi, l’ex-premier ministre Ehud Barak qui sera à la 10e place sur la liste, a affirmé que cette union est «un premier pas pour remettre Israël sur les rails et assurer son avenir en tant qu’État juif et démocratique».

PHOTO JACK GUEZ, AFP

Newly elected Meretz head Nitzan Horowitz attends the launch of the Democratic Union list on July 25, 2019 in the Israeli coastal city of Tel Aviv. (Photo by JACK GUEZ / AFP)

Pour Nitzan Horowitz, tête de file de la nouvelle liste, «l’union démocratique que nous avons fondée exprime le désir d’une grande partie du peuple face à la corruption, au racisme, à la coercition religieuse, l’occupation et aux inégalités sociales».  

Benyamin Nétanyahou a battu samedi le record de longévité à la tête d’Israël, détenu par le père fondateur du pays David Ben Gourion.  

Chef du gouvernement entre 1996-1999, puis à nouveau depuis 2009, il a remporté les législatives d’avril, mais, incapable de former une coalition, a choisi de convoquer de nouvelles élections qui se tiendront peu avant une audition prévue en octobre durant laquelle il risque d’être inculpé pour corruption.