(Kaboul) Un imam renommé et un fidèle ont été tués vendredi lors d’un attentat à la bombe dans une mosquée de Kaboul qui a également blessé 16 autres personnes, ont indiqué les autorités.

Agence France-Presse

« Vers 13 h 20 (4 h 50, HE), une explosion a eu lieu à l’intérieur de la mosquée Al-Taqwa », dans la banlieue est de Kaboul, a indiqué dans un communiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Nasrat Rahimi.

L’imam sunnite de la mosquée, Samiullah Raihan, connu du grand public pour ses apparitions télévisées lors d’émissions religieuses, et un fidèle ont été tués dans l’explosion, a-t-il précisé.

Le porte-parole de la police à Kaboul, Firdaws Faramarz, a confirmé le bilan, soulignant que « les explosifs étaient cachés dans la mosquée ». « Ce n’était pas un attentat-suicide », a-t-il précisé.

Le président afghan Ashraf Ghani a dans un communiqué condamné un « attentat terroriste ».

PHOTO OMAR SOBHANI, REUTERS

« Les terroristes justifient leurs crimes et leur mauvaise interprétation des valeurs religieuses en réduisant au silence la voix d’un érudit courageux et patriote », a-t-il souligné.

Des photos sur la page Facebook de l’imam Raihan le montrent aux côtés de membres des forces de sécurité afghanes, affirmant ainsi son opposition aux talibans.

Dans un Afghanistan où le sunnisme est le courant religieux majoritaire, les mosquées accueillent de nombreux fidèles le vendredi, jour de prière férié dans le pays. La fréquentation est encore plus importante lors du mois sacré du ramadan qui a débuté début juin.

Ces dernières années, plusieurs mosquées chiites de la minorité hazara ont été visées par les extrémistes sunnites du groupe État islamique (EI), qui les considèrent comme hérétiques.

L’attentat n’a pour l’heure pas été revendiqué.