Les combats des dernières 24 heures à Hodeida ont fait 110 morts parmi les rebelles Houthis qui contrôlent cette ville stratégique de l'ouest du Yémen, et tué 22 combattants des forces loyalistes tentant de la reprendre, selon des sources médicales et militaire.

Mis à jour le 9 nov. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce bilan porte à 382 le nombre de combattants des deux camps à avoir été tués depuis l'intensification le 1er novembre de la bataille de Hodeida.

Selon deux médecins dans deux hôpitaux, 55 rebelles ont été tués au cours des dernières 24 heures lors d'accrochages dans la ville portuaire et une frappe aérienne ayant visé des positions à l'intérieur de la cité et à travers la province de Hodeida.

Un troisième médecin ainsi qu'un secouriste ont pour leur part indiqué que 55 autres rebelles ont été tués dans des affrontements à l'intérieur de la ville, précisant que leurs corps avaient été transférés à la capitale Sanaa, que contrôlent les Houthis.

Un responsable militaire des forces loyalistes a de son côté fait état de 22 morts parmi les combattants pro-gouvernementaux au cours des dernières 24 heures, dans les accrochages à l'intérieur de la ville de Hodeida.