La Russie a proposé aux États-Unis de coopérer afin d'assurer le retour des réfugiés en Syrie, quelques jours après un sommet entre Vladimir Poutine et Donald Trump, a indiqué vendredi le ministère russe de la Défense.

Mis à jour le 20 juill. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Des propositions concrètes sur l'organisation du travail visant à assurer le retour chez eux des réfugiés ont été envoyées à la partie américaine», a déclaré un haut responsable du ministère, le général Mikhaïl Mizintsev, dans un communiqué.

Ces propositions «tiennent compte des accords obtenus par les présidents russe et américain au cours de leur rencontre à Helsinki» lundi, a-t-il précisé.

La Russie propose notamment de préparer un plan commun sur le retour des réfugiés syriens vers les lieux où ils habitaient avant le début du conflit, notamment ceux qui ont fui en Jordanie et au Liban, selon la même source.

À ces fins, Moscou propose de créer un groupe de travail réunissant les Russes, les Américains et les Jordaniens sur la base du Centre de coordination russo-jordanien à Amman, ainsi que la création d'un groupe similaire au Liban.

Interrogé à ce sujet lors d'une visite à New York, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a confirmé que les présidents Poutine et Trump avaient discuté lors de leur récent sommet «d'un règlement du conflit en Syrie et de la manière d'avoir un retour des réfugiés», exilés notamment au Liban ou en Jordanie, dans leur pays d'origine.

«Il est important pour le monde qu'au bon moment, via un mécanisme volontaire, ces réfugiés soient en mesure de retourner dans leur pays d'origine», a précisé le ministre américain. «C'est pourquoi nous travaillons tous sur ce sujet, c'est pourquoi l'ONU avec (son envoyé spécial pour la Syrie) Staffan de Mistura travaille sur cette même question», a indiqué Mike Pompeo.

«Les présidents Poutine et Trump ont parlé de cela. Il y a beaucoup de travail à faire pour voir comment c'est possible de le réaliser, mais les États-Unis veulent bien sûr contribuer à aider au règlement de cette question en Syrie, soyez-en persuadés», a déclaré le ministre américain.

La Russie, qui intervient militairement en Syrie depuis septembre 2015 en soutien aux forces gouvernementales, propose également aux États-Unis de former un groupe commun pour financer la reconstruction des infrastructures syriennes, a précisé le général Mizintsev.

«Les propositions russes sont actuellement en train d'être examinées par la partie américaine», a-t-il affirmé.

Lundi, Vladimir Poutine et Donald Trump ont annoncé être parvenus à plusieurs points d'accord, notamment sur la Syrie, sans entrer dans les détails, à l'issue de leur sommet bilatéral très attendu dans la capitale finlandaise.