Washington va vendre 5000 missiles Hellfire à l'Irak

Les Hellfire sont notamment utilisés par le Pentagone... (Photo: AFP)

Agrandir

Les Hellfire sont notamment utilisés par le Pentagone pour cibler les insurgés liés à Al-Qaïda au Pakistan ou au Yémen à l'aide de drones.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les États-Unis ont l'intention de vendre 5000 missiles Hellfire à l'Irak pour 700 millions de dollars pour aider Bagdad dans sa lutte contre les insurgés sunnites, ont annoncé des responsables américains mardi.

Cette vente, la plus vaste de Hellfire, a été approuvée par le département d'État et doit recevoir l'aval des élus du Congrès.

Les 5.000 Hellfire, des missiles antichar, sont destinés à «soutenir les forces de sécurité irakiennes dans leurs opérations actuelles», a indiqué l'Agence pour la coopération en matière de Défense et de Sécurité.

Les forces armées irakiennes tirent les missiles depuis des avions Cessna.

Les États-Unis ont exclu d'envoyer des troupes au sol pour épauler l'armée irakienne contre les insurgés sunnites menés par l'État islamique (EI) qui contrôlent de vastes pans du territoire irakien, dont la deuxième ville du pays, Mossoul. Mais Washington a envoyé des conseillers militaires, promis d'accélérer ses livraisons d'armes et a laissé ouverte la possibilité de frappes aériennes en Irak.

Ce mois-ci, les États-Unis ont livré 466 Hellfire à Bagdad, et 780 depuis le début de l'année, selon le contre-amiral John Kirby, le porte-parole du Pentagone.

Quelque 366 missiles doivent être livrés en août, a-t-il ajouté.

Les Hellfire, fabriqués par le géant Lockheed Martin, sont notamment utilisés par le Pentagone pour cibler les insurgés liés à Al-Qaïda au Pakistan ou au Yémen à l'aide de drones.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer