Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a inauguré dimanche la plus grande mosquée d'Israël dans un village près de Jérusalem dont les habitants disent descendre de musulmans du Caucase.

Publié le 23 mars 2014
Majeda EL-BATSH AGENCE FRANCE-PRESSE

Le lieu de culte, situé dans la village arabe israélien d'Abou Ghosh, porte le nom du père de l'actuel président, l'ancien chef d'État Akhmad Kadyrov, tué dans une attaque à la bombe en 2004.

«Les Tchétchènes ne peuvent déclarer librement leur nationalité que depuis 11 ans, grâce à Ahmad Kadyrov, qui a rédigé la Constitution tchétchène et nous a permis de dire au monde que nous sommes musulmans», a déclaré le président.

La Tchétchénie a participé à hauteur de 6 millions de dollars à la construction de cette mosquée, qui a coûté 10 millions de dollars.

La nouvelle mosquée, qui s'étend sur 3200 m2, peut accueillir plus de 3000 fidèles. Seule la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem-Est, dont l'annexion par Israël n'est pas reconnue internationalement, est plus grande.

Des villageois, à pied ou à cheval, ont agité des drapeaux tchétchènes à l'arrivée de M. Kadyrov, qui s'est joint aux fidèles pour une prière dans la mosquée.