Source ID:; App Source:

Deux Palestiniens blessés dans une frappe aérienne israélienne

Les deux Palestiniens ont été touchés et blessés par... (Photo SAID KHATIB, AFP)

Agrandir

Les deux Palestiniens ont été touchés et blessés par un drone israélien alors qu'ils se déplaçaient à moto (ci-dessus).

Photo SAID KHATIB, AFP

Agence France-Presse
GAZA

Deux Palestiniens ont été blessés jeudi par une frappe aérienne israélienne dans le sud de la bande de Gaza, selon des sources médicales et de sécurité palestinienne.

«Deux Palestiniens ont été touchés et blessés par un drone israélien alors qu'ils se déplaçaient à moto à l'est de Khan Younès», a déclaré à l'AFP un porte-parole des services d'urgences du territoire gouverné par le mouvement islamiste Hamas, Achraf al-Qoudra.

Il s'agit de deux membres d'un groupe armé, ont indiqué des sources de sécurité palestiniennes sans préciser lequel.

L'armée israélienne a confirmé dans un communiqué que ses forces aériennes avaient «frappé des terroristes dans le sud de la bande de Gaza qui étaient sur le point de tirer des roquettes sur Israël».

Peu de temps auparavant, elle avait fait état de «trois tirs de mortier depuis Gaza vers des forces de l'armée israélienne près de la barrière de sécurité dans le sud de la bande de Gaza», précisant que les tirs n'avaient fait ni blessé ni dégât.

En fin de matinée, un raid aérien a touché un camp d'entraînement de la branche armée du mouvement radical Jihad islamique, les Brigades Al-Qods, à Rafah, dans le sud du territoire, sans faire de blessé, selon des témoins.

L'armée israélienne a confirmé dans un communiqué qu'un raid aérien avait frappé «un site terroriste dans le sud de la bande de Gaza», sans autre indication.

La branche armée du Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP, gauche radicale), les Brigades de résistance nationale, a revendiqué «le tir de deux obus de mortier sur une position militaire (israélienne) à l'est de Deir al-Balah» (centre de la bande de Gaza) jeudi après-midi, dans un communiqué.

Mercredi, un membre des Brigades Al-Qods avait été tué dans l'est de la ville de Gaza. Sa mort a été attribuée par des sources palestiniennes à une frappe israélienne, mais l'armée israélienne avait démenti toute opération de sa part.

Un Palestinien de 16 ans avait succombé le 3 janvier à ses blessures à la suite de tirs de soldats israéliens la veille à la frontière. L'armée israélienne avait affirmé avoir ouvert le feu sur un groupe de «plusieurs suspects» qui endommageaient la clôture frontalière.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer