L'essentiel du retrait des 34 000 soldats américains d'Afghanistan d'ici un an sera effectué à l'issue de la saison des combats qui prend fin à l'automne, a annoncé à l'AFP un haut responsable américain de la Défense sous couvert de l'anonymat.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les chefs militaires décideront du rythme et l'idée est de garder autant de troupes que possible sur le terrain jusqu'à la fin de la saison des combats», a affirmé ce responsable alors que le président Barack Obama s'apprête à annoncer son intention de diviser par deux le contingent américain en Afghanistan d'ici un an.

Quelque 66 000 soldats américains sont actuellement stationnés dans le pays, un chiffre déjà en réduction depuis le plus haut de 100 000 à la suite d'une décision annoncée par M. Obama en décembre 2009.

Il ne resterait donc que 32 000 militaires américains en Afghanistan à dix mois de la fin 2014, date prévue pour le retrait des forces de l'OTAN.

Le 11 janvier, en recevant son homologue afghan Hamid Karzaï à Washington, M. Obama, qui cherche à tourner la page d'une «décennie de guerre» en Afghanistan après avoir mis fin au déploiement américain en Irak, avait déjà révélé que la mission des soldats américains en Afghanistan évoluerait dès ce printemps pour se concentrer sur la formation et l'entraînement de l'armée afghane.

Une éventuelle présence de soldats américains sur le sol de l'Afghanistan après fin 2014 devra voir ses modalités énoncées dans un «accord de sécurité bilatéral» restant à conclure entre les deux pays.

Les États-Unis sont intervenus en Afghanistan après les attentats du 11 septembre 2001, renversant le régime des talibans.