Neuf personnes, dont trois policiers, ont trouvé la mort dans un attentat suicide commis dans le sud de l'Afghanistan, a-t-on appris samedi auprès d'un responsable local.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'assaillant a tué un garde afin de pénétrer dans un poste de contrôle de la police de la province de Khost, puis s'est fait exploser, a raconté à l'AFP Amir Badsha Dawran, le gouverneur du district d'Alisher, où l'attaque s'est produite.

«Trois policiers et six civils qui étaient dans le poste sont morts», a poursuivi M. Dawran, ajoutant qu'au moins quatre policiers avaient également été blessés dans l'attaque.

Les talibans ont revendiqué l'attentat suicide, affirmant que toutes les personnes tuées étaient des membres des forces de sécurité afghanes.

Khost est une province instable située à la frontière des zones tribales pakistanaises, où le réseau terroriste Haqqani est très bien implanté.

Dix ans après l'arrivée de la coalition internationale fin 2001, forte de 130 000 hommes aujourd'hui, l'insurrection antigouvernementale, menée par les talibans, continue de mener une guérilla sanglante en Afghanistan, surtout dans le sud et l'est du pays.

Depuis plus d'un mois et la fin d'un hiver très rigoureux, les rebelles se montrent beaucoup plus actifs dans le cadre de leur «offensive de printemps», notamment par le biais d'attaques coordonnées impliquant plusieurs kamikazes.