Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a jugé mercredi «inacceptables» les attaques de rebelles kurdes du PKK à la frontière entre la Turquie et l'Irak qui ont tué mardi 24 soldats turcs, invitant la Turquie à engager un «dialogue constructif» avec l'Irak.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le secrétaire général exprime son inquiétude» à propos de ces attaques. «Il est inacceptable que le territoire irakien soit utilisé pour organiser des attaques transfrontalières contre les pays voisins», a expliqué Ban Ki-moon, cité par son porte-parole Martin Nersirky.

«La souveraineté et l'intégrité territoriale de la Turquie et de l'Irak doivent être respectées», a ajouté M. Ban qui a «exhorté l'Irak et la Turquie à engager un dialogue constructif de façon à trouver une solution pacifique à ce défi», a encore souligné le porte-parole.

Vingt-quatre soldats turcs ont été tués et 18 autres blessés tard mardi dans des attaques multiples de rebelles kurdes à la frontière irakienne, et l'armée turque est entrée en Irak pour pourchasser les assaillants jusque dans leurs bases arrière, selon le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.