Le secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), incarcéré pour une peine de 30 ans de prison, a été conduit lundi dans un hôpital après avoir observé une grève de la faim pendant 21 jours, selon son entourage.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ahmed Saadat avait entamé le 27 septembre une grève de la faim illimitée pour protester contre l'isolement carcéral auquel il est soumis depuis quatre années. Il a été rejoint par des centaines de détenus palestiniens

L'état de santé d'Ahmed Saadat s'est dégradé, a indiqué à l'AFP le numéro deux du FPLP (gauche radicale), Abdelrahim Mallouh.

«Ahmed Saadat a été transféré à l'hôpital, car après plus de 20 jours de grève de la faim sa santé s'est détériorée», a expliqué M. Mallouh.

Mais une porte-parole des autorités pénitentiaires israéliennes a refusé de commenter cette annonce, assurant dans une déclaration à l'AFP que l'état de santé de M. Saadat était «satisfaisant».

Elle a précisé que 170 prisonniers palestiniens étaient en grève de la faim.

L'annonce de l'hospitalisation de M. Saadat survient au moment où les autorités israéliennes s'apprêtent à échanger 1 027 prisonniers palestiniens contre leur jeune soldat Gilad Shalit, détenu à Gaza depuis plus de cinq ans.

Ni Ahmed Saadat, un des principaux chefs palestiniens en prison, ni Marwane Barghouthi, figure de proue de la seconde Intifada en 2000, ne font partie de l'échange.

Plus de 5 000 détenus palestiniens sont incarcérés en Israël, dans leur très grande majorité pour des motifs de sécurité.