Trois personnes ont été tuées et 76 autres blessées jeudi dans l'explosion d'un camion piégé près d'une banque à Kirkouk, à 240 km au nord de Bagdad, a indiqué la police en attribuant l'attentat au réseau Al-Qaïda.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans le centre de Kirkouk, un kamikaze a fait exploser sa charge dissimulée dans un camion près d'une succursale bancaire alors que de nombreux policiers s'y trouvaient pour venir chercher leurs salaires, a précisé une source policière.

Deux femmes et un homme ont été tués et 76 autres personnes blessées, essentiellement des policiers, mais aussi des employés et des civils, selon un nouveau bilan donné par le directeur des services de santé de la province de Kirkouk, Sadiq Omar Rassoul.

Selon un correspondant de l'AFP sur place, la déflagration a causé d'importants dégâts dans la banque et aux bâtiments alentour. Plusieurs voitures de police en feu devant la banque et contenant des munitions gênaient l'accès des secours sur le lieu de l'explosion.

«Al-Qaïda tente d'envoyer un message pour dire qu'elle est là», a estimé le chef de la police de Kirkouk, le major général Jamal Taher Bakr. «Ils essaient de créer un (conflit) confessionnel parmi les communautés de Kirkouk».

Cette ville du nord de l'Irak se trouve au coeur d'une dispute entre le gouvernement central à Bagdad et les autorités du Kurdistan qui la revendiquent comme une partie intégrante de leur région autonome. Il s'agit de l'une des principales menaces contre la stabilité de l'Irak.

Le président du Parlement irakien, Iyad Oussama al-Noujaifi, a condamné l'attentat et souligné que les forces de l'ordre de la province étaient responsables de cette «dangereuse violation de la sécurité». Il a appelé à «davantage d'efforts» pour éviter de nouvelles attaques de ce type.

Ailleurs en Irak, un soldat a été tué et deux autres blessés par des tirs d'obus de mortier contre une base de l'armée irakienne à Tarmya, à 45 km au nord de Bagdad, alors qu'un policier a été tué par balle dans la capitale, selon des sources du ministère de l'Intérieur et de la police.

Un soldat américain a également été tué jeudi dans le nord, le premier en plus de deux mois dans ce pays, a par ailleurs indiqué l'armée américaine.