Deux tremblements de terre ont secoué deux différentes régions iraniennes, le premier faisant plus de 200 blessés, rapportent les médias iraniens.

ASSOCIATED PRESS

Le premier séisme, de magnitude 5,7, a touché vendredi soir le nord-est de l'Iran, rapporte Mojtaba Sadeqian, le gouverneur de Torbat-e Heydariyeh, la ville la plus touchée. Il a fait plus de 200 blessés dont deux se trouvent dans un état critique, a-t-il déclaré à l'agence officielle IRNA.

L'agence semi-officielle ILNA fait état d'un bilan plus lourd et avance le chiffre de 274 blessés.

Le deuxième séisme, de magnitude 5,8, a fait trembler la région de Negar, à plus de 1 000km au sud de Téhéran. Aucun blessé n'était signalé dans l'immédiat. Mais la télévision d'État diffusait des images de dégâts importants.

«En raison de la vieille structure traditionnelle des bâtiments, le séisme a endommagé 700 maisons», a déclaré à l'IRNA le maire de Negar, Ali Reza Kazemi