Source ID:; App Source:

Journée de cauchemar à Bagdad

Des Irakiens s'approchent du lieu d'un des attentats.... (Photo: AP)

Agrandir

Des Irakiens s'approchent du lieu d'un des attentats.

Photo: AP

Ammar Karim
Agence France-Presse
Bagdad

Bagdad a connu un lundi noir avec une vague d'attentats à la voiture piégée sur des marchés qui ont fait au moins 34 morts et 139 blessés, rappelant les pires heures des violences de 2006 et 2007.

Les attaques, perpétrées dans des quartiers majoritairement chiites, portent la signature de la branche irakienne d'Al-Qaïda, a réagi l'armée américaine. «La nature de ces attaques et leurs cibles concorde avec les attaques passées d'Al-Qaïda en Irak», a déclaré le lieutenant-colonel Philip Smith, un porte-parole de l'armée américaine à Bagdad.

Il s'agit d'«attaques coordonnées de terroristes contre une population qu'ils jugent vulnérable, destinées à fomenter des violences confessionnelles», a-t-il accusé, estimant qu'il n'y avait «pas d'indication que les Fils d'Irak (des milices aussi appelées Sahwa, ndlr) aient été impliqués».

La reprise en main par le gouvernement irakien des milices Sahwa - ces anciens insurgés reconvertis dans la lutte contre Al-Qaïda -, a ravivé les craintes que certains d'entre eux ne retournent dans les rangs de l'insurrection.

Plusieurs dizaines d'entre eux ont été arrêtés récemment.

De son côté, le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a imputé les attentats à Al-Qaïda et à des «adeptes» du parti Baas de l'ancien dictateur Saddam Hussein.

«Les adeptes de ce mauvais système (le parti Baas, ndlr), en accord avec Al-Qaïda, ont semé la mort dans notre ville bien aimée de Bagdad», a-t-il dit, ajoutant que les attentats avaient été perpétrés juste avant l'anniversaire de la création du parti Baas en 1947. «Ces attentats dévoilent la face sanguinaire de ce parti», a-t-il martelé.

Deux voitures piégées ont explosé en fin de matinée à quelques minutes d'écart sur un marché d'al-Maalef, dans l'ouest de Bagdad, faisant 12 morts et 23 blessés, selon les ministères de la Défense et de l'Intérieur.

Auparavant, un attentat avait eu lieu sur un marché de gros dans le quartier Allaoui (centre): six personnes ont été tuées et 25 blessées, en majorité des journaliers qui attendaient d'être embauchés.

A Bagdad al-Jadida (sud-est), l'attentat visait un convoi d'un haut responsable du ministère de l'Intérieur: un civil et un policier ont été tués et six policiers blessés.

A Sadr City, bastion chiite du nord-est de la capitale épargné depuis plusieurs mois par les attentats particulièrement meurtriers, une voiture a explosé dans un marché de gros tuant 10 personnes, et en blessant 65.

Et à Husseiniyeh (nord-est), une voiture a explosé sur un marché tuant quatre personnes et en blessant 20.

A New York, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, a «condamné fermement» ces «tentatives repréhensibles de provoquer des violences confessionnelles».

Le ministre britannique du Commerce Peter Mandelson, en visite à Bagdad, a qualifié de «lâches» leurs auteurs. «Ils ne réussiront pas à renverser la tendance en Irak, qui est à la paix et à la stabilité», a-t-il dit.

Les attentats en Irak, même s'ils sont moins meurtriers, restent toujours quotidiens et frappent notamment la capitale.

La baisse des violences s'était confirmée ces derniers mois dans le pays, grâce à la stratégie de contre-insurrection de l'armée américaine et au renforcement des forces irakiennes.

En mars, les violences ont coûté la vie à 252 civils, militaires et policiers, un bilan stable par rapport à février.

Mais plusieurs attentats de grande ampleur, dont deux attentats suicide début mars à Bagdad et Abou Ghraib (ouest), ont ravivé les craintes pour la sécurité, alors que l'armée américaine prévoit de retirer 12 000 soldats dans les six mois à venir.

En 2008, 6 772 Irakiens avaient été tués dans des violences, contre 17 430 personnes en 2007. 2006 et 2007 avaient enregistré les pires bilans de victimes depuis l'invasion américaine en mars 2003.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer