(Paris) La France a dépassé mardi la barre des deux millions de cas confirmés de COVID-19 depuis le début de l’épidémie, a affirmé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Agence France-Presse

« La deuxième vague est massive, meurtrière […] nous franchissons ce soir la barre des deux millions de cas de COVID-19 », avec 2 036 755 cas confirmés, a déclaré M. Salomon lors d’un point de presse. Soit 45 552 cas de plus en 24 heures par rapport aux chiffres donnés lundi par Santé publique France.

M. Salomon a par ailleurs indiqué qu’il y avait « hier (lundi) un nombre inégalé de 33 500 patients COVID-19 hospitalisés » en France, même si « nos efforts collectifs commencent à porter leurs fruits » et que « l’épidémie ralentit ».

Lors du pic épidémique du printemps, le nombre de patients COVID-19 hospitalisés avait atteint un maximum de 32 292 mi-avril, quand plus de 6500 personnes étaient en réanimation.

La « pression hospitalière reste très forte », a encore relevé M. Salomon, avec notamment 4854 patients COVID-19 en réanimation mardi, pour un total de patients en réa, toutes pathologies confondues, supérieur à 8000 (dont 3300 patients non-COVID-19).

En 24 heures, 437 nouveaux décès ont été enregistrés à l’hôpital pour un bilan total d’au moins 46 273 morts depuis le début de l’épidémie (en prenant en compte les établissements médico-sociaux, notamment les Ehpad), a-t-il encore indiqué.

Au total, « près de 26 millions de tests PCR ont été réalisés depuis mars » et les nouveaux « tests antigéniques sont un atout précieux supplémentaire », avec 32 935 personnes testées positives depuis début novembre grâce à ces tests rapides.