(Londres) Le Royaume-Uni a dénombré mercredi 761 morts supplémentaires à l’hôpital de patients atteints par le nouveau coronavirus, un bilan marquant un très léger ralentissement par rapport à la veille (+778 morts), qui porte à 12 868 le nombre total de victimes de la COVID-19 dans le pays.

Agence France-Presse

Le nombre de personnes déclarées positives a atteint au total 98 476, en augmentation de 4605 par rapport à la veille, selon le ministère de la Santé.

Les chiffres publiés quotidiennement par les autorités sanitaires britanniques ne comprennent que les décès à l’hôpital de patients qui ont eu un test positif, une méthode critiquée car elle ne comprend notamment pas les décès dans les maisons de retraite et atténue ainsi le réel impact de la pandémie.

Selon les chiffres publiés mardi par l’Office national des statistiques, l’Angleterre et le Pays de Galles ont enregistré au 3 avril au total 6235 décès liés à la COVID-19, là où le ministère de la Santé en dénombrait 4093 dans les hôpitaux.

En Écosse, l’office écossais des statistiques (National record of Scotland, NRS) a recensé 962 décès liés à la COVID-19 au 12 avril, dont près d’un quart (237) dans les maisons de retraite, un chiffre bien supérieur aux 699 morts enregistrés à l’hôpital mercredi par les autorités sanitaires.