(Copenhague) L’Organisation mondiale de la santé (OMS) demande aux pays européens de prendre les mesures les plus « audacieuses », a indiqué mardi à Copenhague le chef de la région Europe de l’OMS, rappelant que le continent était l’« épicentre » de la pandémie de nouveau coronavirus.

Agence France-Presse

« Chaque pays, sans exceptions, doit prendre les mesures les plus audacieuses pour stopper ou ralentir la menace du virus », a affirmé Hans Kluge, à la tête de la branche Europe de l’institution, lors d’une conférence de presse.  

« Chaque pays est différent », a toutefois souligné M. Kluge, insistant sur le fait que les réponses devaient être ajustées aux réalités nationales.  

L’OMS Europe, qui s’étend de l’Atlantique au Pacifique, comprend 53 pays aussi hétéroclites que la Russie et Andorre, l’Allemagne et le Tadjikistan.

Face à la « crise sanitaire mondiale majeure de notre époque », l’OMS a appelé lundi à effectuer « un test pour chaque cas suspect » de nouveau coronavirus.

L’épidémie a déjà fait plus de 7000 morts dans le monde.

Il y a désormais plus de cas et de décès dans le reste du monde qu’en Chine, a rappelé l’OMS Europe, une région où l’explosion du nombre des malades pousse les États à confiner leurs populations.

Pour le directeur de l’OMS Europe, la région est toutefois « alerte et sur ses gardes »,  notant que des mesures avaient été engagées partout dans la région.

L’Union européenne a annoncé lundi la fermeture de ses frontières pour freiner la propagation du coronavirus.

La France et ses 67 millions d’habitants ont entamé mardi à la mi-journée un confinement général après l’Italie et l’Espagne.