(Larnaca) La police chypriote a indiqué samedi avoir saisi un fourgonnette appartenant à un ressortissant israélien équipé d’un système de surveillance sophistiqué et qui serait capable de pirater des moyens de télécommunications.

Agence France-Presse

La police a lancé une enquête après que le parti communiste Akel (opposition) a demandé au gouvernement ce qu’il comptait faire à la suite d’une vidéo diffusée en septembre par le magazine américain Forbes et devenue virale.

La vidéo montre la présentation du véhicule par son propriétaire, un ancien officier des services de renseignement israéliens présenté comme Tal Dilian, qui dirigerait une entreprise basée à Chypre.  

Le chef de la police chypriote Kypros Michaelides a déclaré à une radio locale que le ressortissant israélien avait « fourni quelques explications » mais qu’il serait interrogé davantage, ainsi que des ressortissants chypriotes.

Les enquêteurs ont fouillé les locaux de l’entreprise dans la ville côtière de Larnaca (sud-est) et trouvé des preuves, a indiqué la police chypriote dans un communiqué samedi.

« D’après une première inspection, le véhicule contenait un équipement électronique et a été confisqué, ainsi que d’autres preuves », selon la police qui a ajouté enquêter sur de possibles violations de la loi sur la protection de la vie privée.

CAPTURE D'ÉCRAN VIDÉO FORBES

D’après Forbes, l’équipement du véhicule d’une valeur de 9 millions de dollars.

D’après Forbes, l’équipement du véhicule d’une valeur de 9 millions de dollars peut contrôler des appareils électroniques dans un rayon de 500 mètres, pirater n’importe quel téléphone et écouter des conversations quelque soit le niveau de cryptage.

Un porte-parole de la police israélienne a indiqué que la police chypriote n’avait pas informé son homologue israélienne de cette affaire.  

Le ministère des Affaires étrangères israélien n’a pas fait de commentaires dans l’immédiat.