L'Europe grelottait toujours lundi matin alors qu'une vague de froid sibérien gagnant progressivement l'ensemble du continent a déjà fait au moins trois morts, un en France et deux en Pologne.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Jusqu'à -10°C, ressenti -18°C avec le vent : le froid venu de Sibérie s'est emparé de la France dimanche après-midi, avec des températures «minimales glaciales» dans le nord-est du pays, selon Météo-France.

Un sans-abri de 35 ans a été retrouvé mort dimanche matin par ses deux camarades d'infortune à Valence, où le thermomètre est descendu jusqu'à -3 degrés dans la nuit. Les premières constatations laissent à penser qu'il est mort de froid, ont précisé les autorités.

En Pologne, deux personnes sont mortes de froid dans la nuit de vendredi à samedi. Dimanche, les températures frôlaient les -12°C.

En Russie, le Centre météorologique national a annoncé qu'entre le 23 et le 28 février des températures «anormalement froides» allaient frapper le pays. Dans la nuit de dimanche à lundi, les températures dans la région de Moscou devraient ainsi descendre à -24 degrés Celsius, alors que dans certaines localités du centre de la Russie le thermomètre va chuter jusqu'à -35°C.

Des tempêtes de neige sont attendues dans les prochains trois jours quasiment sur l'ensemble du territoire russe.

En Europe du sud-est, les Roumains vont eux aussi grelotter à -25°C - température inhabituelle pour cette période de l'année - de même que leurs voisins des Balkans.

Bucarest a ordonné la fermeture lundi et mardi des écoles, situation similaire dans dans trois départements du sud du pays, où des chutes de neige abondantes sont attendues.

Dans le centre de l'Europe, en Autriche et en Hongrie, mais aussi en Grande-Bretagne voire en Italie et en Espagne, les autorités ont demandé aux habitants de se préparer aux effets de ce phénomène connu sous le nom de «Moscou-Paris», provoqué par des masses d'air froid intense venues de Sibérie.

En revanche, en Belgique, les températures glaciales n'ont pas empêché dimanche une petite centaine de nageurs de s'élancer dans la Meuse, avec une eau à 3°C alors que la température extérieure était de -2°C, à Huy pour un rendez-vous annuel de la traversée hivernale de cette rivière, a indiqué l'agence locale Belga. Ce parcours à la nage sur 120 mètres en «eau froide» est une tradition vieille de plus de 50 ans en Belgique.

Survol du continent européen

France

Deux sans-abri ont été retrouvés morts, l'un dimanche à Valence (sud-est) et l'autre vendredi en région parisienne.

Les températures glaciales, accentuées par un vent de nord-est, étaient prévues jusqu'à -10°C (ressenti -18°C). Mardi et mercredi devraient être les jours les plus froids.

Les autorités ont ouvert plus de 3100 places temporaires d'hébergement supplémentaires pour les sans-abri.

Un tel froid tardif n'a pas été enregistré depuis 2005.

Belgique

Avec des températures prévues jusqu'à -10°C voire -15 dans la nuit de mercredi à jeudi, le bourgmestre (maire) d'Etterbeek, l'une des 19 communes de la région bruxelloise, a ordonné l'arrestation administrative et la mise à l'abri de SDF qui n'accepteraient pas de leur plein gré d'être hébergés car «le risque vital est majeur».

Suisse

La température la plus basse, -28,3°C, a été relevée au col de l'Ofen à 1970 m dans les Grisons (sud-est). En dessous de 1000 m, le record était de -15,6°C à Brüsilau dans le canton d'Appenzell (nord-est). Lundi, il faisait -4°C à Genève et -8,2°C à Berne.

Italie

À Rome, la neige est revenue pour la première fois depuis février 2012, atteignant 3-4 cm au sol et perturbant les transports. Les écoles étaient fermées. La municipalité a ouvert dimanche soir trois stations de métro et une de trains aux sans-abri.

Dans le nord, un match a dû être reporté dimanche soir à Turin entre la Juventus et l'Atalanta Bergame.

Allemagne

Les températures étaient prévues jusqu'à -20°C. Au sommet du Zugspitze (2962 m), la plus haute montagne allemande, il a fait durant la nuit de dimanche à lundi -27°C, le plus bas enregistré depuis le début de l'hiver, selon les services météorologiques.

À Berlin, où le nombre de sans-abri est estimé à plus de 3000, les refuges risquent d'être débordés, selon la radio publique locale RBB.

Autriche

Les températures plongeaient jusqu'à -23°C à Tamsweg près de Salzbourg (ouest).

Le Danube était gelé par endroits mais les autorités ont mis en garde contre le danger d'y patiner.

Bulgarie

Il faisait -7°C à Sofia et les services météorologiques ont émis une alerte générale orange voire rouge --niveau maximum-- pour deux régions du sud voisines de la Grèce, celles de Smolyan et Kardzhali.

Des cols étaient fermés aux camions et le trafic était perturbé à l'aéroport de Sofia.

Croatie

La Croatie était la plus touchée avec --fait rare-- de la neige dimanche sur la côte Adriatique et certaines îles et des températures lundi jusqu'à -20°C sur le mont Velebit. Il faisait -10°C à Zagreb.

Nombre d'écoles étaient fermées et la circulation entravée dans le centre.

Pays-Bas

La vague de froid surnommée «l'Ours de Sibérie», avec des températures négatives en journée, devrait culminer jeudi avec une température ressentie de -17°C selon l'Institut météorologique.

Royaume-Uni

La neige affecte déjà l'est de l'Angleterre et les services météorologiques ont émis des alertes jusqu'à mercredi inclus.

Cette semaine pourrait être «la plus froide» depuis plusieurs années.

Suède

Les températures s'étageaient de -5°C à Stockholm à -20°C autour d'Östersund où beaucoup de Suédois vont skier.

La neige perturbait lundi le trafic à l'aéroport d'Arlanda à Stockholm et des trains étaient bloqués dans l'ouest.

Pologne

Quatre personnes sont mortes depuis vendredi soir, portant à 48 le nombre de morts causées par l'hiver depuis novembre, selon les autorités.

Les températures sont descendues durant la nuit de dimanche à lundi jusqu'à -26,2°C à Goldap (nord-est).

Lituanie

Trois personnes sont mortes depuis trois jours selon l'agence Baltic News Service (BNS). Les températures sont descendues à -24°C durant le weekend.

Russie

Des températures «anormalement froides» règnent depuis ce week-end sur le centre de la Russie et Moscou, oscillant entre -14°C en journée et jusqu'à -24°C la nuit. Un «pic de froid» est encore attendu.