Deux personnes ont été tuées et au moins six autres blessées dans l'explosion d'une voiture piégée près d'un tribunal de la ville d'Izmir, dans l'ouest de la Turquie, à la suite de laquelle deux « terroristes » ont été tués, selon les médias.

Mis à jour le 5 janv. 2017
AGENCE FRANCE-PRESSE

Un policier et un huissier du tribunal ont été tués par l'explosion, a précisé l'agence de presse Dogan.

Le maire du district de Bayrakli, à Izmir, avait déclaré un peu plus tôt à la chaîne NTV qu'au moins 10 personnes avaient été blessées, dont une grièvement.

« Deux terroristes » ont été tués dans les affrontements qui ont suivi avec les forces de l'ordre, selon l'agence progouvernementale Anadolu, qui précise qu'un troisième est toujours recherché.

Le préfet d'Izmir a affirmé jeudi que les autorités soupçonnaient les rebelles kurdes du PKK d'être responsables de l'attentat.

« Les premiers éléments indiquent que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) est derrière cette attaque », a déclaré Erol Ayyildiz à la presse. Il a également précisé que « six, sept personnes » étaient blessées.

L'explosion, provoquée selon les médias turcs par une voiture piégée, a eu lieu près de l'entrée des juges et des procureurs, a précisé CNN Türk.

Les images diffusées à la télévision montraient un nuage de fumée, tandis que des ambulances et des véhicules de police étaient dépêchés sur les lieux.

Cette attaque survient quelques jours après l'attentat contre une discothèque à Istanbul la nuit du Nouvel An, qui a fait 39 morts et qui a été revendiqué par le groupe État islamique.