Le président des États-Unis Barack Obama a fait part mercredi, sur Twitter, à la veille du référendum sur l'indépendance de l'Écosse, de son espoir que Royaume-Uni reste «fort et uni».

Publié le 17 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le Royaume-Uni est un partenaire extraordinaire pour l'Amérique et une force pour le bien dans un monde instable. J'espère qu'il restera fort, robuste, et uni», a-t-il affirmé dans un tweet envoyé à partir du compte de la Maison-Blanche (@WhiteHouse) et suivi des initiales «bo», signe qu'il s'agit d'un message du président.

Ce tweet reprend presque mot pour mot la phrase prononcée par le président américain début juin à Bruxelles, lors d'une conférence de presse commune avec le premier ministre britannique David Cameron.

Interrogé cette semaine sur le sujet, le porte-parole de l'exécutif américain a une nouvelle fois répété cette formule ciselée.

Ce scrutin pourrait marquer la fin d'une union vieille de 307 ans entre l'Écosse et l'Angleterre. Après deux ans de débats passionnés, il pourrait déboucher sur la création d'un nouveau pays en Europe.

Les résultats sont attendus vendredi peu avant l'aube en Europe, soit dans le courant de la nuit de jeudi à vendredi au Québec.