Un million et demi de Catalans réclament l'indépendance

Drapés dans des bannières indépendantistes ou bonnets rouges... (PHOTO LLUIS GENE, AFP)

Agrandir

Drapés dans des bannières indépendantistes ou bonnets rouges catalans vissés sur la tête, les manifestants ont entamé mardi une marche pour l'indépendance de la Catalogne dans les rues de Barcelone, accusant Madrid de les entraîner dans la spirale de la crise.

PHOTO LLUIS GENE, AFP

Agence France-Presse
Barcelone

Un million et demi de manifestants, selon la police, ont défilé mardi à Barcelone pour réclamer l'indépendance de la Catalogne, accusant le gouvernement central d'entraîner cette région du nord-est de l'Espagne dans la spirale de la crise.

« Il y a un million et demi de personnes et tout s'est déroulé dans le calme », a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police régionale catalane.

Drapés dans des bannières indépendantistes ou bonnets rouges catalans vissés sur la tête, les manifestants ont entamé mardi une marche pour l'indépendance de la Catalogne (nord-est), accusant l'État central de les entraîner dans la spirale de la crise.

« In - Inde - Independencia », scandait une marée humaine aux couleurs rouge et jaune catalanes, en tête de la marche qui a débuté non loin de la place de Catalogne et devait traverser le centre-ville jusqu'au parlement catalan.

Brandissant des drapeaux indépendantistes catalans frappés dans un coin d'une étoile blanche sur un triangle bleu, des milliers de personnes, dont de nombreux jeunes, envahissaient les rues adjacentes faute de place sur le parcours officiel.

« Que veut cette foule? Un nouvel État d'Europe. Que veulent ces gens? Une Catalogne indépendante », hurlaient-ils en catalan.

« C'est une accumulation de facteurs qui font qu'aujourd'hui je veux être là. La crise montre encore plus que nous sommes différents du reste de l'Espagne et que nous devons être indépendants pour nous en sortir », lance Arnau Cami, un étudiant en marketing de 21 ans.

« Nous sommes totalement spoliés et l'argent de nos impôts se perd à Madrid », s'emporte aussi Eva Garcia, une étudiante en histoire, du même âge.

« Cette journée est décisive. Nous devons faire pression sur le gouvernement de Catalogne pour qu'il demande l'indépendance », affirme aussi Maria Antonietta Vila, une enseignante retraitée catalane en vacances qui vit à Perpignan (sud-ouest de la France), mais tient absolument à participer à la manifestation.

Le gouvernement nationaliste (CiU) de Catalogne a lui-même appelé à une participation massive, décidé à faire pression sur Madrid pour revoir le pacte budgétaire qui définit combien l'État, qui collecte l'impôt, reverse à la région.

« S'il n'y a pas d'accord sur le terrain économique, vous savez que la voie de la Catalogne vers la liberté est ouverte », a menacé le président de la Catalogne, Artur Mas, mardi.

La Catalogne est la région la plus endettée du pays, avec une ardoise de 42 milliards d'euros (52,5 milliards de dollars), soit 21 % de son PIB. Fin août, elle a dû demander une aide de 5,023 milliards d'euros (6,283 milliards de dollars) à Madrid.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer